Opera n’aura pas le droit de porter son célèbre navigateur internet sur l’iPhone. Alors que la société norvégienne réalise 80 % de son chiffre d’affaires sur les appareils mobiles, Apple a refusé d’accorder une place pour Opera Mobile sur son App Store. Il en est de même pour Fennec, la version mobile de Firefox. « Une clause dans les conditions d’utilisation de l’App Store précise que la plate-forme n’est pas ouverte à tout logiciel interprétant un langage« ,explique Tristan Nitot, le président de Mozilla Europe. Or les navigateurs interprètent les langages HTML et Javascript, ce qui les disqualifient.

Très à cheval sur la sécurité, Apple ne veut pas risquer de voir des logiciels, même réalisés par des tiers de confiance, interpréter du code qui pourrait compromettre l’intégrité du téléphone mobile et de ses données. Mais il y a une autre raison, officieuse, au refus. Apple ne veut pas permettre à un navigateur concurrent de s’installer sur l’iPhone à la place de son propre logiciel Safari.

En septembre, la firme de Cupertino a rejeté de son App Store l’application Podcaster, qui permettait de télécharger des podcasts directement sur l’iPhone, sans passer par iTunes. Elle y voyait une fonction concurrente d’iTunes. La fonctionnalité ne sera toutefois intégrée que lors de la prochaine mise à jour du firmware, puisque la version 2.2 de l’iPhone qui pourrait sortir dès le 21 novembre prochain devrait enfin permettre de télécharger des podcasts, avec une limite de 10 Mo par fichier téléchargé via la 3G.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés