Peugeot annonce avoir conclu un partenariat avec la société américaine nuTonomy. À partir de septembre, le constructeur français testera des voitures autonomes à Singapour.

Comme le reste de l’industrie automobile, Peugeot est en train de prendre le virage de la conduite autonome. Le constructeur français, qui a déjà eu l’occasion de faire la démonstration de son savoir-faire lors d’un trajet entre Paris et Bordeaux, prévoit d’ailleurs de commercialiser dès l’an prochain une voiture capable de se déplacer seule dans les bouchons.

Mais c’est en 2020 que le groupe PSA, la maison-mère de Peugeot, entend basculer vraiment dans les voitures complètement autonomes, c’est-à-dire des véhicules capables de rouler sans intervention humaine dans n’importe quelle situation et pas seulement dans des circonstances bien précises. C’est en tout cas la perspective que Carlos Tavares, le patron de PSA, a fixé il y a plus d’un an et demi.

nutonomy-peugeot
Une voiture Peugeot équipée par nuTonomy.

Peugeot arrivera-t-il à tenir son échéance ? Réponse dans trois ans. En attendant, la société poursuit ses travaux sur l’autonomisation de la conduite. Et ce mercredi 3 mai marque une étape importante puisque le groupe, en annonçant un « partenariat stratégique » avec nuTonomy, va pouvoir tester des automobiles autonomes sur les routes singapouriennes à partir du mois de septembre 2017.

Dans ce cadre, Peugeot s’occupera de fournir les voitures — des SUV 3008 — tandis que nuTonomy fournira le système en installant « son logiciel ainsi que des capteurs dédiés et des plateformes de calcul dans les Peugeot 3008 […]. nuTonomy prévoit une intégration complète de son système véhicule autonome d’ici à cet été », précise le communiqué.

Le choix de Singapour s’explique par le fait que la cité-État attend beaucoup des voitures autonomes. Malgré un accident impliquant une voiture autonome équipée par nuTonomy avec un camion, heureusement sans gravité, les tests se poursuivent. « Singapour soutient activement le développement de nouvelles solutions de mobilité puisque la capitale cherche à accueillir une population croissante tout en maximisant l’usage efficace de ses infrastructures », relève Peugeot.

voiture-peugeot-automobile-cle
CC Revac

D’ailleurs, « les fondateurs de nuTonomy et [de l’autorité singapourienne des transports terrestres] sont partenaires depuis 2010 dans le cadre de la recherche et développement pour des services commerciaux de voiture autonome », poursuit le communiqué. Dans ce cadre, rien d’étonnant à voir la compagnie américaine tester des taxis automatisés, qui pourraient bientôt remplacer les chauffeurs humains, notamment en utilisant des voitures Renault Zoe modifiées.

Cette phase, dont la durée n’est pas précisée, pourra ensuite déboucher sur d’autres tests du même ordre, ailleurs dans le monde. Mais avant cela, il faudra « analyser la performance du système de véhicule autonome ». Et il y a encore beaucoup de travail à accomplir, surtout en centre-ville, où les évènements à prendre en compte pour le système de bord sont extraordinairement nombreux.

Partager sur les réseaux sociaux