Le Pôle régional Pictanovo entend aider au financement de jeux vidéo développés dans le nord de la France, quatrième acteur économique du milieu dans l'Hexagone.

Pictanovo, le pôle régional d’excellence Images Numériques et Industries Créatives, s’est associé à la région Hauts-de-France et Game IN afin de booster le développement des jeux vidéo dans cette partie de l’Hexagone.

Déjà pourvoyeur d’un soutien ayant pour but de financer des projets dans le cinéma et la télévision, l’outil régional a décidé de lancer le premier fonds dédié à la production vidéoludique, à hauteur de 600 000 euros par an. Comme le précise logiquement le communiqué, l’objectif est « d’accompagner la montée en puissance des entreprises du jeu vidéo dans la région Hauts-de-France, qui évoluent dans un contexte concurrentiel mondial. »

Deux aides créées

Pictanovo souhaite donner un petit coup de boost à la région Hauts-de-France, terre d’éditeurs comme Bigben et Ankama, afin qu’elle refasse son retard sur les trois acteurs économiques du jeu vidéo qui la devancent : l’Île-de-France, forcément, mais aussi l’Auvergne-Rhône-Alpes et l’Occitanie. Le fonds ainsi créé permettra aux projets sélectionnés par un jury composé d’experts du milieu de financer soit un prototype, soit la production. Pour les deux aides, les candidats doivent déposer leur dossier avant le 10 mai (jury le 12 juin) et avant le 7 septembre (jury le 10 octobre).

C’est, en tout cas, une excellente nouvelle pour la santé du jeu vidéo en France, surtout si on ajoute la création de ce fonds à l’ouverture prochaine d’une nouvelle antenne d’Ubisoft à Bordeaux. Deux nouvelles séparées par des kilomètres géographiques mais finalement assez liées en termes d’impact positif pour l’économie française dans le domaine du jeu vidéo.

Partager sur les réseaux sociaux