Mark Zuckerberg a vendu 95 millions de dollars d'actions Facebook pour les investir dans son entreprise caritative, la Chan Zuckerberg Initiative. Le fondateur du réseau social a promis, à terme, d'offrir 99 % de ses actions.

Fin 2015, Mark Zuckerberg célébrait la naissance de sa fille. À l’occasion de cet heureux événement, sa femme Priscilla Chan et lui ont créé la Chan Zuckerberg Initiative (CZI). Il s’agit d’une entreprise caritative pour promouvoir, entre autres, l’égalité des chances. Le milliardaire avait promis d’offrir 99 % de ses actions Facebook pour développer leur fonds d’investissement. Chose promise, chose due : il vient de vendre pour 95 millions de dollars (soit plus de 83 millions d’euros) d’actions qui seront renversés à la CZI.

C’est ce que révèle un document (PDF) de la Securities and Exchange Commission, l’institution fédérale américaine chargée de la réglementation et du contrôle des marchés financiers. Mark Zuckerberg concrétise ainsi la première étape de sa promesse.

La somme de ces premières actions vendues, dont on ignore encore l’utilisation qui en sera faite, est encore loin des 45 milliards de dollars prévus à terme. Néanmoins, on imagine que d’autres opérations financières de ce genre suivront au fur et à mesure que la CZI se développera. D’autant plus que l’homme d’affaires a promis d’investir 1 milliard de dollars par an.

Zuckerberg-Chan

La Chan Zuckerberg Initiative fait figure d’ovni dans le monde des institutions caritatives. En effet, il ne s’agit pas d’une association comme la Bill and Melinda Gates Foundation mais bien d’une entreprise. Cette différence de statut a son importance car elle permet à la CZI de faire du lobbying politique, de bénéficier d’une fiscalité souple et de réaliser des opérations commerciales à but lucratif. En contrepartie, celle-ci doit payer des impôts.

La stratégie est ainsi très différente. L’entreprise a d’ailleurs réalisé son tout premier investissement en juin dernier. L’heureux élu est Andela, une startup qui œuvre pour l’égalité des chances dans les pays africains en développement et ambitionne de développer un réseau sur l’ensemble du continent.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés