La filiale chinoise d'Uber va être rachetée par son rival chinois Didi Chuxing. Cette alliance devrait permettre à l'entreprise californienne de limiter ses pertes dans le pays.

La grande guerre entre les services de voitures de tourisme avec chauffeur (VTC) est arrivée à son terme en Chine. Selon des informations obtenues par Bloomberg, la branche chinoise du géant Uber va être rachetée par son plus grand concurrent dans le pays, Didi Chuxing. La valeur de la nouvelle entité qui rassemblera les deux sociétés est évaluée à près de 35 milliards de dollars.

Pour Uber, l’accord signé avec Didi Chuxing doit lui permettre de limiter la casse et, enfin, tirer parti de ses activités dans le pays le plus peuplé du monde. En effet, Uber perdait beaucoup d’argent en Chine. L’entreprise américaine aurait laissé plus de 2 milliards de dollars dans sa compétition avec son rival asiatique.

Uber

De son côté, Didi Chuxing se dégage un véritable boulevard pour ses activités. Au mois de décembre, l’entreprise avait déjà formé une alliance avec Ola, Lyft et GrabTaxi pour faire front contre Uber. Plus tard, en mai, elle a bénéficié d’un investissement d’un milliard de dollars de la part d’Apple. Présent également en Inde et dans une grande partie du sud-est de l’Asie, le groupe chinois est aujourd’hui en mesure de régner en leader incontesté des services VTC dans la région, et plus particulièrement en Chine.

Cette alliance avec Uber intervient après que l’annonce par la Chine de la création d’un cadre légal précis pour les services de VTC, afin de mettre fin au flou juridique qui entourait ce secteur d’activité. Prévu pour novembre, ce nouveau cadre devrait permettre à Didi Chuxing d’asseoir encore plus sa domination.

Dans cette alliance, les investisseurs de Uber Chine devraient recevoir 20 % de Didi Chuxing. Ce dernier va aussi investir 1 milliard de dollars dans la filiale du groupe américain.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés