Pour attirer les moins de 25 ans vers son service, Cityscoot expérimente un pack spécial nommé « CitYoung ». À Paris, l’entreprise abaisse aussi sa tarification à la minute.

Un service comme Cityscoot peut-il être populaire chez les plus jeunes ? Beaucoup plus cher que les transports en commun ou les vélos/trottinettes partagés, Cityscoot se dit sans doute qu’il a une carte à jouer pour étendre ses parts de marché. Pour une durée limitée, il lance deux initiatives visant à proposer des promotions intéressantes aux utilisateurs âgés entre 18 et 25 ans.

Cityscoot c’est le S

Dans un mail envoyé à certains de ses utilisateurs, Cityscoot annonce le lancement du pack CitYoung. Pour 12 euros, il permet d’acheter un solde 50 minutes que l’on pourra utiliser avec un ou plusieurs scooters (il est valable pendant 1 an). Cityscoot dit que son offre est disponible jusqu’au dernier jour des 25 ans de ses utilisateurs… mais indique plus loin dans le mail que l’on a seulement quelques jours pour en profiter. On imagine qu’il y a encore un côté expérimental à tout ça mais, qu’à terme, cette offre jeune pourrait s’inscrire dans le temps.

Capture d’écran 2022-03-18 à 10.58.15
« Ça part en Y » comme dirait le J. // Source : Cityscoot

Autre changement, les 18-25 ans qui ne veulent pas acheter de pack et comptent utiliser Cityscoot au compteur payeront jusqu’au 22 juin 33 centimes d’euro par minute, contre 39 centimes auparavant. Sur une course de 30 minutes, on passe de 11,70 euros à 9,90 euros. Cityscoot est toujours cher, mais l’est un peu moins.

Pour rappel, Cityscoot est un service de scooters en libre service. Présent à Paris, Nice et Bordeaux, il permet de louer pendant quelques minutes un scooter électrique et de le laisser dans la rue. Certains scooters proposent deux casques, ce qui permettra aux jeunes, selon le communiqué de Cityscoot, « d’accompagner leur coloc’, BFF ou date Tinder du jour ».