Toyota a présenté la navette qu'il fera circuler à Tokyo pendant les Jeux Olympiques de 2020.

Pas le constructeur le plus actif sur la mobilité 100 % électrique (il prône les moteurs hybrides avant tout), Toyota fera quand même rouler une navette propre à l’occasion des Jeux Olympiques de Tokyo. Baptisée APM (Accessible People Mover), elle est présentée dans un communiqué de presse publié le 18 juillet 2019.

Ce moyen de locomotion, qui ne sera pas autonome, est prévu pour transporter le public, les sportifs et les membres du staff sur de très, très courtes distances. Toyota compte en mettre environ 200 en service durant l’événement sportif qui se tiendra à l’été 2020 dans la capitale japonaise.

Toyota APM // Source : Toyota

Des navettes électriques pour les JO

Avec cette navette, Toyota entend transporter le maximum de personnes possible vers les lieux clés, comme les stades ou le Village Olympique. Seront plus particulièrement concernés celles et ceux en besoin de mobilité (personnes âgées, personnes en situation de handicap, femmes enceintes, familles avec des enfants en bas âges…). Chaque APM pourra accueillir cinq passagers en plus du chauffeur. Il y aura même une configuration à deux passagers + un fauteuil roulant (en repliant la deuxième rangée de sièges). La structure est pensée pour être flexible et facilement accessible avec de larges ouvertures de chaque côté et l’intégration d’une rampe.

Toyota a par ailleurs pensé à une navette de secours, qui pourra réunir deux employés de santé et un brancard — une autre preuve de la flexibilité de la plateforme.

Du côté de l’autonomie, l’APM promet 100 kilomètres en une seule charge sachant que la vitesse maximale est limitée à 19 km/h. Le périmètre d’utilisation devrait dès lors être assez restreint et on peut s’attendre à ce qu’il soit relié à des stations de métro pour maximiser son potentiel. Une fois les JO terminés, tout ou partie de la flotte devrait être réemployée pour d’autres événements estivaux.

Toyota APM // Source : Toyota

Partager sur les réseaux sociaux