Hyundai et Toyota mise beaucoup sur l'hydrogène. En Norvège, une station vient d'exploser.

La voiture a hydrogène, dans le mix énergétique de demain, a des arguments qui peuvent convaincre : une bonne autonomie pour les voitures, une manière détournée de stocker l’énergie et des modèles électriques à termes moins onéreux que ceux propulsés par des batteries rechargeables. L’exemple souvent pris par Hyundai pour le développement de la technologie est celui de la Norvège, qui, après la Corée du Sud, est déjà entrée dans la phase de réduction des coûts, malgré des ventes limitées : plus de voitures, plus de stations, moins de transport de carburant, etc.

Problème : une station de recharge a violemment explosé en Norvège, à Sandvika pays porte-étendard en Europe et le modèle vacille.

Hyundai Nexo // Source : Hyundai

Plus de recharge

Un accident peut arriver, mais les causes étant inconnues, l’opérateur de la station Uno-X a préféré fermer l’accès à tout son réseau, dans tous les pays où il opère, le temps d’enquêter. Cela signifie que plus aucune station à hydrogène n’est ouverte en Norvège et qu’il n’est donc plus possible de recharger les deux modèles de voitures qui circulent dans le pays — la Mirai de Toyota et la Nexo de Hyundai. Toyota a arrêté les ventes afin de ne pas pénaliser les clients potentiels dès leurs premiers kilomètres parcourus. Des voitures de remplacement seront prêtées aux clients actuels qui ne peuvent plus recharger leurs véhicules.

La réponse de Toyota fait écho à celle de Tesla quand survient un accident avec une voiture électrique : même avec l’explosion d’une station service, la voiture à hydrogène en tant que concept est plus sûre qu’une voiture thermique : « Les réservoirs d’hydrogène sont si résistants que vous pouvez tirer dessus avec un pistolet sans les endommager  », peut-on lire sur Tu, magazine de référence norvégien.

Dans l’opinion publique en revanche, l’accident norvégien risque de faire tache : une explosion a quelque chose de marquant et même s’il n’y a eu que deux blessés légers dans un véhicule thermique proche de la station, on ne peut s’empêcher de penser qu’un problème similaire pourrait avoir lieu. Avec des conséquences plus graves. Reste à savoir désormais ce qui a causé cette explosion et comment cet événement va affecter les ventes de Hyundai et Toyota dans un des pays les plus convaincus d’Europe.

Partager sur les réseaux sociaux