Lucid Motors, qui planche déjà sur une berline, pourrait prochainement annoncer un SUV 100 % électrique.

« Si t’as pas de SUV électrique alors que t’es une startup dans l’automobile, c’est que t’as raté ta vie » : cette phrase humoristique semble être le leitmotiv du segment des voitures électriques. En effet, le SUV semble être devenu le visage d’un marché qui a encore tout à prouver. Par exemple, Lucid Motors, concurrent de Tesla, devrait prochainement annoncer le sien selon les informations de The Verge publiées le 21 février 2019. 

Pourtant, Lucid Motors, appuyé par un fonds souverain saoudien (celui qui avait été évoqué par Elon Musk quand il voulait sortir Tesla de la Bourse), n’a pas encore lancé sa première voiture. À savoir une berline luxueuse baptisée la Lucid Air, que l’on peut déjà réserver moyennant un acompte de 2 500 dollars.

Lucid Air // Source : Lucid Motors

Le SUV est devenu un incontournable

«  Nous avons prévu d’autres modèles et, normalement, nous allons être en mesure de clarifier tout cela cette année. Pour sûr, avec Lucid Air, nous avons une plateforme qui peut convenir à d’autres véhicules que la Air. Et nous voulons exploiter cela », explique Peter Rawlinson, CTO qui ne confirme pas le SUV mais ouvre grand la porte. Pour l’anecdote, l’intéressé a été l’un des architectes de la Model S de Tesla.

L’accélération de Lucid Motors dépend visiblement de l’investissement du fonds souverain saoudien PIF (Public Investment Fund) atteignant le milliard de dollars. S’il a été annoncé en septembre dernier, il n’a toujours pas été validé par les autorités américaines compétentes. Peter Rawlinson reste confiant à ce sujet et estime que Lucid Motors est dans une position financière suffisamment solide pour avancer le temps que les choses se décantent. Une fois que l’argent sera sur le compte en banque, Lucid Motors devrait pouvoir entrer en phase d’industrialisation. L’objectif ? Lancer la Lucid Air en 2020, une voiture qui promet 640 kilomètres d’autonomie (norme EPA) et le 0-96 km/h avalé en 2,5 secondes. Le tout pour 100 000 dollars minimum.

Partager sur les réseaux sociaux