Audi s'équipe de nouveaux capteurs Lidar, et prévoit des voitures autonomes en milieux urbains dès 2021.

Des véhicules entièrement autonomes en milieu urbain d’ici 2021 : voilà l’objectif désormais affiché par Audi. À l’occasion de l’annonce d’un partenariat avec l’entreprise spécialisée en capteurs Luminar, ce mardi 18 décembre, la marque allemande a laissé entrevoir ses objectifs pour les véhicules autonomes, au travers de sa filiale spécialisée, Autonomous Intelligent Driving (ou AID).

Audi, propriété du groupe Volkswagen, a récemment annoncé qu’elle investira 14 milliards d’euros dans la mobilité électrique et les technologies de conduite autonome sur les 5 prochaines années. Une grande partie de ces investissements seront dirigés vers sa filiale AID. Avec 150 employés, l’entreprise créée à l’été 2017 travaille sur 12 véhicules autonomes pour toutes les marques du groupe : Volkswagen, Porsche et bien sûr Audi.

Objectif robot-taxis pour 2021

L’AID prévoit de développer des taxis autonomes de niveau 4, qui pourraient débarquer dès 2021 sur le marché. La filiale d’Audi veut également proposer des véhicules complètement autonomes en milieu urbain. À ce niveau d’autonomie, tel que défini par la Society of Autonomous Engineers, le véhicule doit — dans certaines conditions — conduire en parfaite autonomie et ne pas se reposer sur le conducteur en cas de problème. Il s’assure de la sécurité du véhicule, et doit par exemple pouvoir garer le véhicule à l’abri.

Audi vise le lancement de robots-taxis en 2021 // Source : Autonomous Intelligent Driving

Il s’agit d’un objectif à 3 ans, alors même que Google lance déjà son service de taxi autonome Waymo One, mais de façon limitée. Interviewé par The Verge, le directeur technique du groupe, Alexandre Haag n’hésitait pas à tacler leur service. « Je suis presque sûr que s’ils sortent quelque chose en 2019, ce sera très marginal, très petit. Peut-être sur une route dédiée, ou sur quelques kilomètres, ou avec une navette qui fait toujours le même parcours. Mais faire tout San Francisco, ou même simplement sa rue principale, je ne pense pas que ça arrivera l’an prochain  », tente-il de tempérer. Il faut dire que si le service s’avère performant, Audi aura 2 ans de retard.

La marque allemande a un historique étrange avec l’autonomie, avec d’excellentes performances malgré peu d’annonces. Dernièrement, la communication de la marque autour de l’autonomie de son A8 avait perdu de nombreux observateurs. Elle proposait, grâce à son AI Traffic Jam Pilot, un système de conduite autonome en mode mains libres, jusqu’à 60 km/h, sur les autoroutes séparées par une barrière. Dans ces conditions très particulières, elle argumentait qu’il s’agissait d’un niveau 4, mais ne proposait pas à un niveau 3 en conduite normale. Au final, on était resté sur l’excellente assistance autonome de niveau 2 que nous avions pu tester sur l’Audi A7 Sportback.

Audi s’équipe de nouveaux capteurs LIDAR

Comme principal axe de développement, l’AID vise l’augmentation de la perception par le véhicule. C’est-à-dire sa capacité à identifier correctement les objets et pouvoir anticiper leur comportement. Les chercheurs s’appuient sur du deep-learning pour traiter toutes sortes de données récupérés par les capteurs du véhicule : les pixels des caméra, les échos des radars, et enfin la réflexion des lasers des LIDAR. C’est sur cette dernière technologie que le groupe semble miser pour affiner la perception de ses véhicules.

Voilà comment les ingénieurs de AID schématisent la « vision » de leurs voitures autonomes. // Source : Autonomous Intelligent Driving

Audi a annoncé son partenariat avec Luminar. L’entreprise californienne construit des capteurs LIDAR ainsi que les logiciels de perceptions qui les accompagnent pour les véhicules autonomes. Ils essayent de se différencier de leurs concurrents par la portée et la précision de leur technologie, et ont déjà convaincu Volvo ou le Toyota Research Institute. Les LIDAR longues portés de Luminar seront positionnés sur le toit des véhicules Audi, et dirigés vers l’avant, avec pour objectif d’anticiper sur les obstacles, même les plus sombres, à moins de 250 mètres de portée.

Avec une filiale dédiée et un objectif ambitieux pour 2021, la marque allemande se positionne dans la course à l’autonomie. Parallèlement, Audi veut proposer une dizaine de véhicules 100 % électriques à l’horizon 2025.

Partager sur les réseaux sociaux