L’assistant personnel intelligent Cortana tire son nom d’un personnage de Halo, le jeu phare de la Xbox. Il s’agit d’une IA qui aide Master Chief, le héros. Mais pendant un temps, l’outil aurait pu s’appeler… Bingo.

Apple a Siri. Amazon peut compter sur Alexa. Google a aussi son propre assistant personnel intelligent. Et Microsoft ? Le service qu’il propose s’appelle Cortana. Tout comme les autres solutions, Cortana a pour rôle de répondre aux questions qu’on lui soumet et de faciliter le quotidien des internautes en les aidant à s’organiser, avec des rappels par exemple.

Cortana a été présenté au public en avril 2014 et d’emblée il a été expliqué que ce nom a été choisi en référence d’une autre Cortana, une intelligence artificielle qui assiste le héros de Halo, une licence phare pour la Xbox. Ce jeu vidéo met en scène un super-soldat, Spartan John-117, aka Master Chief, qui affronte une menace extraterrestre. Et pour cela, Cortana l’aide dans son périple.

Au fait, pourquoi Cortana s’appelle Cortana ?
Cortana, l’intelligence artificielle qui aide Master Chief, telle qu’est représentée dans le jeu Halo.

Joe Belfiore, vice-président chez Microsoft en charge des systèmes d’exploitation, expliquait par exemple à l’époque dans une interview accordée à NBC News que ce « nom seul était vraiment enthousiasmant — le fait que nous l’appelions Cortana. C’était à l’origine un nom de code pour le projet ». Mais des fuites et la pression des fans ont fini par inciter Microsoft à opter plutôt pour ce nom.

C’est ce que raconte The Verge dans un autre article de cette période.

« Le nom est parti d’une simple suggestion du responsable du programme Windows Phone, Robert Howard, lors d’une première réunion de planification. ‘Ce n’était qu’un nom de code, il est resté’, explique Marcus Ash, chef de programme du groupe Windows Phone. Nous n’avions pas l’intention que ce soit le nom réel du produit dès le début. »

Naomi, Alyx et… Bingo étaient les alternatives à Cortana

Plusieurs autres alternatives circulaient alors au même moment, notamment des prénoms comme Naomi ou Alyx. Par plaisanterie, The Verge confie qu’il s’attendait presque à voir émerger un nom comme « Microsoft Personal Digital Assistant Home Premium », compte tenu de la manière de faire du groupe américain en matière de désignation de ses produits.

Une autre piste, qui a été considérée pendant un temps avant d’être (heureusement) abandonnée, a été le nom de… Bingo. Pourquoi ? Car cela permettait de faire un clin d’œil à Bing, le moteur de recherche de Microsoft, et ainsi de rappeler au public que c’est par ce service que l’outil passe pour aller chercher l’information demandée par l’internaute.

Et qui a eu l’idée de défendre Bingo ? Un certain Steve Ballmer, le truculent patron de Microsoft entre 2000 et 2014 dont les prévisions dans le secteur informatique ont parfois été moquées — les moqueries de l’intéressé à l’égard de l’iPhone sont terribles pour Steve Ballmer, rétrospectivement –, tout comme ses performances scéniques lors de grands rassemblements chez Microsoft.

L’histoire de Bingo a été racontée par un ancien cadre de l’entreprise américaine, alors responsable produit dans l’organigramme. Il répondait aux questions d’Alice Newton Rex, dont les passages ont été rassemblés dans un article publié le 20 décembre sur Big Bets. Par chance pour Cortana, Steve Ballmer a laissé son poste peu de temps avant le lancement du produit.

Au fait, pourquoi Cortana s’appelle Cortana ?
À quoi peut ressembler Cortana, sur un smartphone. // Source : Microsoft

« Steve Ballmer avait un mauvais goût pour [nommer] les produits », juge Sandeep Paruchuri, l’interviewé de Big Bets. « Il voulait que tout soit à l’image de Microsoft. Et puis son cadeau d’adieu a été d’essayer de l’appeler Bingo. Mais nous avons attendu que ça passe ». Satya Nadella a remplacé Steve Ballmer en février 2014. Cortana a été lancé en avril.

Un choix qui s’est avéré finalement plutôt judicieux et qui a permis aussi de servir le narratif de Microsoft. « Cortana est emblématique de cette idée sur la façon dont le smartphone peut être individuel et intelligent. Elle apprendra à me connaître, et elle ne me donnera pas la même réponse qu’à vous », déclarait ainsi Joe Belfiore dans son interview à NBC News.

Nous n’avions pas l’intention que ce soit le nom réel du produit dès le début

Marcus Ash, chef de programme du groupe Windows Phone

C’est ce que relevait aussi The Verge : cela « correspond bien au but premier de Microsoft pour ce produit : recréer un véritable assistant personnel sans être trop effrayant. Cortana était toujours là pour Master Chief dans Halo, et maintenant elle est toujours là pour vous dans votre téléphone, mais seulement si vous le voulez ».

En creux, sans être trop invasif, intrusif ou curieux, comme pourraient l’être d’autres assistants personnels intelligents, qui peuvent plonger significativement dans les données de l’internaute, et donner l’impression de trop bien le connaître — ou bien qui peuvent se montrer un peu trop envahissants à force de notifications surgissant à l’écran.

Il est vrai que Cortana ne s’est guère montré envahissant en tant qu’assistant. Il faut dire aussi que le service, disponible dans plusieurs langues, dont le français, s’est rendu de plus en plus discret à mesure qu’il a été fondu dans l’écosystème logiciel de Microsoft. Il ainsi été retiré du lanceur Microsoft sur Android et enlevé de la barre de recherche de Windows 10. Quant à l’application mobile sur Android et iOS, elle a fini par être abandonnée.