C’est l’histoire d’une entreprise qui aurait pu s’appeler Packard-Hewlett et non pas Hewlett-Packard. Mais une pièce en a décidé autrement.

Ce sont deux lettres qui forment l’une des suites d’initiales les plus connues au monde. Pour les fans d’un certain jeune sorcier aux lunettes rondes, cela veut surtout dire : Harry Potter. Mais pour qui pense d’abord à l’informatique, HP signifie avant tout : Hewlett-Packard. Même si vous n’avez jamais rien acheté de cette entreprise, c’est un nom que vous connaissez forcément.

HP PROBOOK 440 G6 LAPTOP
HP est l’un des principaux acteurs de l’informatique grand public. Il vend notamment des ordinateurs portables. // Source : Aaron Yoo

HP a été et reste toujours un géant de l’informatique grand public. Le groupe américain est principalement connu pour son catalogue plein d’imprimantes et d’ordinateurs, qu’ils soient de bureau ou portables. Mais l’entreprise est aussi très présente sur le segment professionnel, en commercialisant des logiciels, des services et des serveurs.

Contrairement à d’autres qui ont fait preuve d’une imagination certaine pour choisir un nom — c’est particulièrement vrai de nos jours du côté des startups, où le choix de l’identité d’une société doit véhiculer des idées ou des valeurs –, Hewlett-Packard a préféré faire référence aux deux fondateurs du groupe : William Hewlett et David Packard.

Hewlett-Packard ou Packard-Hewlett ?

Il est vrai qu’on a connu des noms de la tech un plus plus surprenants à écrire. Mais il y a toutefois une petite histoire derrière Hewlett-Packard. Si les deux fondateurs ont en effet décidé d’utiliser leur nom de famille pour baptiser leur société, il fallait encore décider de l’ordre des deux noms : Hewlett-Packard ou Packard-Hewlett. Comment choisir ? En jouant à pile ou face.

Nous sommes alors le 1er janvier 1939, jour de la fondation de l’entreprise. Les deux hommes décident de se départager en laissant le hasard décider de l’ordre. Et c’est William (à gauche dans la photo publiée avec le tweet de HPE, ci-dessus) qui a remporté la mise : son nom apparaîtra donc en premier, suivi par celui de son associé.

Aujourd’hui encore, c’est toujours cet ordre qui organise l’identité de HP, même après la scission de 2015 qui a vu naître d’un côté : HP Inc (qui s’occupe des PC et des imprimantes) et HPE (HP Entreprise, qui regroupe toutes les autres activités à destination du monde professionnel). Mais cette scission, ni David ni Williams n’y ont assisté : le premier est décédé en 1996 et le second en 2001.