Certaines fréquences 4G utilisées par Free Mobile sont indisponibles la nuit. C'est une politique voulue par l'opérateur pour économiser un peu d'énergie. Mais en cas de besoin, elles se rallument automatiquement.

De la même manière que l’on peut éteindre le PC le soir pour éviter de le faire tourner pour rien, car il ne sera pas utilisé pendant la nuit, il est aussi possible d’interrompre le fonctionnement des antennes-relais lors des périodes les plus creuses de la journée — en l’occurrence, de la nuit et dans tout le pays. C’est la politique que vient d’officialiser Free Mobile, le 4 octobre 2021.

Précisément, il s’agit de mettre en veille les installations travaillant sur une bande de fréquences précise, à savoir la 2 600 MHz (ou 2,6 GHz). Celle-ci est utilisée par Free Mobile pour véhiculer des communications en 4G, aux côtés des fréquences 700 MHz, 800 MHz (que Free n’utilise pas, contrairement à ses rivaux), 1 800 MHz et 2 100 MHz. Elles ne sont pas concernées par cette interruption.

Vous n’aviez peut-être pas constaté de changement au quotidien, alors même que cette nouvelle politique est en vigueur depuis le 1er juin 2021. Et pour cause : elle ne couvre qu’une seule fréquence et se déclenche au cœur de la nuit, entre minuit et cinq heures du matin, moment où les réseaux sont beaucoup moins sollicités puisque tout le monde ou presque est en train de dormir.

Les fréquences se rallument en cas de besoin

Surtout, le mécanisme mis en place par Free Mobile est souple : dans un communiqué, le groupe précise qu’il lui est tout à fait possible de réactiver les cellules — plus de 46 000 sont concernées, réparties sur près de 16 800 sites 4G en 2,6 GHz qu’opère Free Mobile, selon des statistiques arrêtées au 1er octobre 2021. Cette réactivation est en fait pilotée automatiquement, selon l’état du trafic.

La raison pour laquelle Free Mobile met en veille une partie de ses fréquences la nuit est la sobriété énergétique. « Cette action a permis de diminuer la consommation énergétique du réseau », avance le groupe dans un récapitulatif détaillant sa stratégie climatique. Il n’est avancé aucun chiffre particulier, mais promesse est faite de poursuivre les efforts pour « améliorer l’efficacité énergétique de ses réseaux. »

Un support pour antennes relais. // Source : Coyotechnical, Pixabay

De fait, une consommation énergétique moindre du réseau entraîne une facture d’énergie moins salée, ce qui ouvre des perspectives d’économie pour le groupe. Des économies qui doivent à terme s’étendre avec la généralisation de la 5G, car cette génération a, rappelle le régulateur des télécoms, « une meilleure efficacité énergétique à trafic constant ». Il reste à voir si cette politique de veille sera utilisée aussi avec la 5G.

Free Mobile n’est pas le premier opérateur à réduire la voilure la nuit. Orange aussi suit une politique semblable : elle a été repérée début 2020 par un particulier qui a constaté que les fréquences 1 800 MHz et 2 100 MHz, qui servent à la 4G de l’opérateur historique, étaient mises en veille la nuit. Elles ne sont réactivées qu’à partir de 6 heures du matin, lorsque la sollicitation du réseau devient nettement plus importante.

C'est sûr : vous payez votre forfait 4G trop cher

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo