Le réseau social a annoncé, à la surprise générale, qu'il n'accepterait plus les contenus « sexuellement explicites » — ce pour quoi Onlyfans s'est fait connaître. Cette décision, due aux partenaires financiers du site, interpelle et inquiète.

L’annonce a créé le choc et la surprise sur Internet : Onlyfans n’acceptera plus les contenus pornographiques à compter du 1er octobre 2021. Le réseau social va spécifiquement bannir « tout contenu sexuellement explicite », a-t-il prévenu dans un communiqué de presse.

« Les créateurs pourront continuer de publier des images contenant de la nudité, tant que leurs publications respectent nos règles d’utilisation. Nous partagerons bientôt plus de détails, et nous aiderons activement nos créateurs lors de ce changement », a décrit Onlyfans. Pour l’instant, les règles d’utilisation de la plateforme n’interdisent pas explicitement la pornographie, seulement les vidéos ou les photos dans lesquelles figureraient des personnes mineures, ou bien réalisées sans le consentement des personnes présentes, ou bien des actes bien définis et précisés.

L’annonce a d’autant plus choqué qu’Onlyfans a bâti tout son succès sur la pornographie. En autorisant des adultes et des travailleurs et travailleuses du sexe à échanger librement, l’app a permis à une vraie communauté de se créer — et de nombreux internautes ont exprimé leur désarroi sur les réseaux sociaux. Mais la décision d’interdire les contenus sexuellement explicites sur Onlyfans ne vient pas de nulle part.

Onlyfans // Source : Charles Deluvio / Unsplash

De nouvelles règles chez Mastercard

La raison officielle évoquée par OnlyFans dans son communiqué de presse est liée au futur de l’entreprise. « Afin d’assurer la stabilité sur le long terme de notre plateforme, pour continuer d’accueillir une communauté inclusive de créateurs et de fans, nous devons faire évoluer nos règles d’utilisation », est-il expliqué. Mais la vraie raison se trouve un peu plus loin dans le communiqué : «  nous précédons à ces changements afin de nous conformer aux demandes de nos partenaires bancaires ».

En avril, Mastercard a en effet instauré de nouvelles règles pour les entreprises de « vente de contenus pour adultes ». À compter du 1 octobre 2021, pour que les entreprises qui utilisent ces services de paiement puissent continuer à le faire, ces dernières devront répondre à de nouvelles obligations et procéder à de nombreux contrôles. Mastercard demande ainsi des « mesures de contrôles strictes » et un « consentement clair, sans ambiguïté et documenté ».

Ce n’est pas tout. Mastercard requiert également que :

  • l’âge et l’identité des personnes apparaissant dans les vidéos soient vérifiés,
  • que les vidéos ou les photos soient examinées avant publication,
  • que les sites mettent en place des procédures d’appel, pour que les personnes qui apparaissent dans les contenus puissent demander leur retrait,
  • et que les sites soient équipés d’un département de résolution des plaintes, qui pourra trancher sur les problèmes d’illégalité ou de non-consentement dans les sept jours ouvrés.

Les raisons avancées par Mastercard pour ces nouvelles règles concernent la lutte contre le trafic d’êtres humains. « Nous voulons être sûrs que les seules activités qui se déroulent sur notre réseau de paiement sont des activités légales », a notamment déclaré John Verdeschi, l’un des vice-présidents de Mastercard, lors de l’annonce des nouvelles réglementations. Cette décision est aussi très liée à la polémique qu’a affrontée Pornhub en début d’année 2021, par rapport à son manque de modération et à sa lenteur pour retirer les vidéos de viols. Mastercard s’est également inspiré d’un projet de loi américaine, le SISEA, très controversé, et qui vise à contraindre fortement les sites publiant du contenu pornographique.

Des conséquences dans « toute l’industrie »

Le communiqué de presse d’Onlyfans ne cite pas nommément Mastercard — nous avons interrogé les équipes d’Onlyfans pour savoir si les nouvelles règles de Mastercard les avaient influencées, mais n’avons pas encore reçu de réponse au moment où nous écrivons ces lignes.

Cependant, XBiz, le média anglophone spécialisé dans le secteur de la pornographie, avait enquêté et interrogé de nombreux professionnels sur le sujet. Et ils estiment que les conséquences de la décision de Mastercard vont être ressenties « dans toute l’industrie ». « Les structures les plus petites vont pâtir de ces décisions, expliquait notamment à XBiz Mark Stabile, le porte-parole de l’association américaine des travailleurs de l’industrie du X, Tout cela va bénéficier aux grosses plateformes et aux gros studios. Il est très probable que les plus petites entreprises n’auront pas les ressources pour avoir les départements nécessaires pour faire toutes les vérifications ».

Onlyfans ne devrait ainsi pas être le seul site à pâtir de la décision de Mastercard. Pour l’instant, les principaux concurrents du réseau social, FanCentro, Justforfans ou encore le français Mym n’ont pas, eux, annoncé de changements. Mais la situation pourrait évoluer dans le secteur.

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo