Avec ses Studio Buds, Beats propose des écouteurs sans fil nantis d'une réduction de bruit active, le tout pour un prix plus abordable que des AirPods Pro. Le pari est globalement réussi.

Les Studio Buds de Beats, lancés durant l’été 2021, ne sont pas les premiers écouteurs sans fil de la marque, revenue sur le devant de la scène grâce à son rachat par Apple. En revanche, ils sont les premiers à abandonner cette aspect « sport » que le marque affectionnait. Ces oreillettes ont un design plus classique et une fonctionnalité devenue incontournable sur les meilleurs écouteurs sans fil en 2021 : la réduction de bruit active. 

Naturellement, les Studio Buds vont marcher sur les plates bandes des AirPods Pro, qui font office de référence dans le catalogue Apple. Et, à première vue, on ne voit pas quels arguments pourraient aller en faveur des écouteurs de Beats. En réalité, il y en a un : le prix de lancement, fixé sous la barre des 150 euros — quand ceux d’Apple ne tombent jamais sous les 200 euros (même pendant des périodes de promotions). Reste à voir ce que Beats a sacrifié pour atteindre ce prix plancher très intéressant. 

Un écouteur Beats Studio Buds // Source : Maxime Claudel pour Numerama

Un design beaucoup plus sage

Beats sait concevoir des produits visuellement tape-à-l’œil, vissés sur la tête ou enfoncés dans les oreilles des sportifs de haut niveau. Avec les Studio Buds, le fabricant prouve qu’il est également capable de proposer des écouteurs plus discrets, fruits d’un design plus sage où rien ne dépasse grâce à la conception intra. N’attendez pas une tige similaire à celle des AirPods, mais une oreillette simpliste et discrète quand elle est portée. Elle est simplement soulignée par une finition extérieure brillante marquée du logo. Cette sobriété n’empêchera pas les plus observateurs de les repérer dans le dernier clip du rappeur Lil Nas X. C’est le signe d’un design réussi : on le reconnaît mais il sait aussi se faire oublier.

Les écouteurs Studio Buds de Beats dans le dernier clip de Lil Nas X // Source : YouTube Lil Nas X

Les Studio Buds sont livrés dans un boîtier de recharge, lequel affiche une teinte mate du plus bel effet. Un témoin lumineux, ainsi qu’un logo, viennent habiller la face avant. Ses dimensions sont un peu plus élevées que celles du boîtier des AirPods Pro. L’épaisseur reste toutefois assez contenue pour qu’il puisse être glissé facilement dans une poche. À noter que chaque écouteur prend naturellement place dans son compartiment attitré. Ce n’est pas toujours le cas.

Les Studio Buds sont disponibles en trois coloris : blanc, noir et rouge.

Des fonctionnalités en moins

Les premières minutes en compagnie des Studio Buds ne poseront de problème à personne. L’appareillage avec un smartphone est simple comme bonjour : sur un iPhone, ouvrir le boîtier à proximité suffira à faire apparaître une notification pour les relier au téléphone (sans besoin de passer par les paramètres Bluetooth). On retrouve donc l’argument de simplicité, cher à la firme de Cupertino — sachant que la compatibilité avec la commande ‘Dis Siri’ est là.

Les Studio Buds ne se couperont pas si vous en retirez un

Toutefois, les Studio Buds font l’impasse sur la puce H1/W1, pourtant présente sur les précédents produits de la marque. Par conséquent, les écouteurs s’intègrent un peu moins au sein de l’écosystème Apple. Par exemple, on ne les retrouve pas automatiquement sur tous les appareils partageant un même compte iCloud. Mais il fallait bien que Beats fasse des économies quelque part pour parvenir à un tarif aussi bas.

Les écouteurs bénéficient d’un bouton multifonction autorisant plusieurs commandes quand on appuie dessus : un clic pour faire pause/lancer la lecture, deux clics pour passer à la chanson suivante, trois clics pour revenir en arrière et un appui long pour gérer la réduction de bruit (ON/OFF, mode transparence). Attention, les Studio Buds ne se couperont pas si vous en retirez un — encore une économie réalisée.

Le boîtier des écouteurs Beats Studio Buds // Source : Maxime Claudel pour Numerama

Des intra pas intrusifs

La conception intra des Studio Buds pourrait faire hésiter certaines personnes. Mais, à l’usage, ils se révèlent d’un confort irréprochable et s’insèrent dans l’oreille sans aucun problème. Trois jeux d’embouts — S, M, L — sont fournis pour s’adapter à un maximum de morphologies. En prime, les écouteurs tiennent parfaitement en place. De fait, on peut les conseiller pour quelques sessions sportives — d’autant qu’ils sont résistants aux éclaboussures et à la transpiration (certification IPX4).

On craignait que le fait de devoir appuyer sur un objet inséré dans l’oreille s’avère dérangeant. Là encore, c’est un sans-faute : le bouton multifonction est bien placé et n’occasionne aucune gêne ou douleur quand on le sollicite.

Les écouteurs Beats Studio Buds // Source : Maxime Claudel pour Numerama

La réduction de bruit active abordable

Si les Studio Buds font fi de quelques fonctionnalités importantes, Beats a quand même suffisamment travaillé l’argument acoustique pour offrir un rendu satisfaisant. Le constructeur a revu sa copie ces dernières années. Exit l’emphase sur le registre des graves (jusqu’à assommer l’auditeur) : les performances sont bien plus équilibrées. Grâce à leur justesse, les Studio Buds sont à l’aise avec une grande variété de registres. Une polyvalence bienvenue.

Finies les basses qui assomment

Du côté de la réduction de bruit active, les prestations sont honorables. Sans se hisser à la hauteur des ténors du segment (les AirPods Pro et les produits haut de gamme de Bose et Sony), les Studios Buds réalisent un travail d’atténuation intéressant. Néanmoins, dans un environnement très bruyant (exemple : une salle de sport), on peut ressentir un léger souffle désagréable quand la fonctionnalité opère. On touche certainement les limites des écouteurs, qui ont plus de mal à gérer quand il y a trop de parasites à effacer.

En ce qui concerne le mode transparence, force est de reconnaître que Beats profite à plein régime du savoir-faire d’Apple en la matière : le rendu est très naturel, ce qui permet de rester conscient de son environnement quand le besoin s’en fait sentir.

Le port USB-C du boîtier des écouteurs Beats Studio Buds // Source : Maxime Claudel pour Numerama

Au revoir port Lightning

Sans la réduction de bruit active, les Studio Buds peuvent tenir 8 heures en une seule charge (24h en tout avec le boîtier, qui a trois réserves en plus). La durée totale tombe à 15 heures quand on fait appel à la réduction de bruit active.

Étrangement, le boîtier se recharge via un port USB-C (un câble est fourni, mais pas l’adaptateur secteur). Habituellement, les produits Beats s’appuient sur l’interface Lightning. En revanche, il n’y a pas de recharge sans fil possible.

En bref

Beats Studio Buds

Note indicative : 4/5

Pour moins de 150 euros, Beats propose des écouteurs réussis sur le plan de la qualité sonore et de la réduction de bruit active. Le design est discret et convaincant. Ce prix plancher assez bas implique toutefois de faire quelques concessions.

Ainsi, les Studio Buds font l’impasse sur des fonctionnalités qu’on trouve habituellement ailleurs, y compris dans le reste du catalogue de la marque Beats. L’intégration dans l’écosystème iOS n’est pas aussi complète que sur d’autres produits. On ressent d’ailleurs une envie de s’émanciper un peu d’Apple — en témoignent l’absence d’une puce maison (H1/W1) et l’abandon étonnant du port Lightning. Au moins évite-t-on le syndrome des AirPods bis.

Top

  • Design réussi
  • Un son fort appréciable
  • Réduction de bruit active convaincante pour le prix

Bof

  • Des fonctionnalités en moins
  • L'ADN Apple en retrait
  • Pas de recharge sans fil

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo