Une faille critique a été découverte sur les iPhone, iPad et ordinateurs Mac. Il est donc conseillé de mettre à jour vos appareils le plus vite possible puisqu'Apple vient de déployer une version du système corrigeant ce bug.

Apple vient de déployer une mise à jour qui corrige une faille critique sur les iPhone, iPad et ordinateurs Mac. Il est donc conseillé de mettre à jour vos appareils Apple le plus rapidement possible.

Sur iOS et iPadOS, cette mise à jour porte le numéro de 14.7.1 tandis que sur macOS c’est la version 11.5.1 qu’il faut installer le plus rapidement possible.

Comment vérifier la présence d’une mise à jour ?

Si votre ordinateur ou votre téléphone ne vous a pas déjà averti de la disponibilité de cette mise à jour, voici comment aller vérifier.

Sur iOS  : Allez dans l’application Réglages, puis dans le menu Général et cliquez sur Mise à jour logicielle. Votre iPhone devrait automatiquement aller chercher la dernière version de l’OS disponible. La manipulation est la même sur iPad.Vérifiez bien que vous êtes connecté au Wifi, la mise à jour fait quasiment 1 Go.

Sur macOS : Rendez-vous dans Préférences Systèmes, puis Mise à jour de logiciel. Votre Mac recherchera automatiquement les dernières versions de l’OS.

Pourquoi faut-il mettre à jour ?

Les notes de sécurité qui accompagnent cette mise à jour indiquent qu’une faille « potentiellement exploitée actuellement » permet l’exécution de code sur la machine avec un degré de privilège élevé. Pour faire simple, un pirate malveillant pourrait prendre le contrôle de votre machine avec ce bug.

La mise à jour pèse 900 et quelques mégas // Source : Photo Numerama

Apple n’est pas particulièrement bavard sur l’origine de cette faille, tout juste sait-on que cela concerne le framebuffer (tampon de trame en bon français), un des composants qui contrôle l’affichage vidéo. Peu de temps après le déploiement de la mise à jour, plusieurs chercheurs en sécurité ont publié des exemples de code exploitant le bug.

Si ce genre de failles peut inquiéter, elles ne sont malheureusement pas si rares que ça. Depuis le début de l’année, Apple a patché 13 failles similaires. Ce genre de bug est courant chez Apple, mais aussi chez Microsoft ou chez Google.

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo