La nouvelle version de Firefox est sortie. Plusieurs évolutions sont à noter, dont une réactivité accrue lors de certaines actions ainsi que la possibilité d'avoir les mises à jour automatiques, en arrière-plan. De quoi faire gagner du temps aux internautes.

Une nouvelle mise à jour du navigateur web de Firefox est sortie le mardi 13 juillet. Pas de changement dans le design cette fois (c’était pour Firefox 89, au début du mois de juin), mais des petites améliorations à la fois dans la confidentialité des internautes et dans la réactivité du logiciel lors de certaines activités. Rapide tour d’horizon des changements qu’il faut retenir avec Firefox 90.

Concernant le comportement du navigateur, la fondation Mozilla a détaillé dans un billet de blog ses récents efforts pour le rendre plus véloce. Les gains sont parfois modestes, parfois plus notables, puisqu’il est question d’une expérience accélérée de 10 à 30 % selon les cas de figure. Cette réactivité survient lorsque certaines actions ont lieu. Mozilla n’en donne pas une liste exhaustive, mais prend trois exemples :

  • En tapant dans la barre URL ou dans un éditeur de documents. Comme Google Docs ou Office 365 ;
  • En ouvrant un menu sur n’importe quel site (par exemple le menu fichier de Google Docs) ;
  • En jouant à un jeu vidéo basé sur un navigateur et en utilisant le clavier pour contrôler les mouvements dans le jeu.
Firefox
Firefox 90 améliore un peu plus la réactivité du navigateur web. // Source : Mozilla

« Au cours des deux dernières années, nous avons apporté de nombreuses améliorations aux performances de chargement des pages et de démarrage, ce qui a rendu Firefox nettement plus rapide. Mais nous n’avions pas passé beaucoup de temps à examiner la rapidité avec laquelle le navigateur répond aux petites interactions de l’utilisateur », soulève Mozilla dans son article.

Or, ces petites frictions peuvent s’accumuler avec le temps et avoir un impact de plus en plus notable dans l’expérience d’utilisation de Firefox. C’est pour cette raison que la mise à jour de Firefox 90 se focalise sur des actions en apparence anodine, comme taper du texte dans une barre de recherche ou changer d’onglet, afin d’y chasser le « lag » qui a pu s’y accumuler avec le temps.

Des mises à jour automatiques et en arrière-plan

Parmi les autres changements qu’il convient de noter, Mozilla annonce qu’à partir de cette nouvelle version de Firefox, il est possible d’appliquer automatiquement les futures mises à jour du logiciel, même lorsque celui-ci n’est pas utilisé. Firefox 90 inaugure en effet les mises à jour en arrière-plan, avec un contact toutes les sept heures avec les serveurs de la fondation pour vérifier s’il n’y a rien de nouveau.

Firefox 90 est aussi l’occasion de lancer une nouvelle version de SmartBlock, qui est un outil destiné à s’opposer aux mécanismes de suivi des internautes lorsque Firefox est utilisé dans un mode de navigation privée ou strict. Cette nouvelle mouture est annoncée comme plus efficace pour protéger la confidentialité des internautes, tout en tenant compte de certains usages.

« SmartBlock 2.0 [garantit] que vous pouvez toujours utiliser les boutons de connexion Facebook tiers pour vous connecter à des sites web, tout en fournissant de solides défenses contre le suivi d’un site à l’autre », est-il ainsi expliqué. En clair, les cookies tiers de Facebook sont bloqués pour éviter le pistage, mais sont chargés dans le cas où la demande est faite d’utiliser le bouton « Se connecter avec Facebook ».

Il s’agit-là des principaux changements figurant dans les notes de mises à jour — d’autres éléments sont à noter, mais qui sont de moindre importance, à l’image de la gestion des exceptions du mode HTTPS-Only qui se fait dans une rubrique particulière des réglages. Le détail est disponible à cette adresse. Firefox 90 corrige également dix failles de sécurité, dont six sont qualifiées de sérieuses.

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo