Conscient que nos manières de travailler ont changé à l’aune de la pandémie de Covid-19, Microsoft cherche à s’adapter et propose des produits en phase avec les attentes des télétravailleurs et télétravailleuses du monde entier. Entre le Surface Laptop 4, le tout dernier PC de la marque.

Plus ambitieux que le Surface Go, mais pas aussi haut de gamme que le Surface Book, le Surface Laptop 4 de chez Microsoft se positionne comme l’offre milieu de gamme du constructeur américain, celle qui allie performances et prix dans un cocktail équilibré.

En cette année de pandémie mondiale, Microsoft présente d’ailleurs son ordinateur comme « parfait pour les réunions de travail à distance, les appels en famille ou les apéros entre amis sur Microsoft Teams. » Le dernier-né de Microsoft est-il vraiment le meilleur ami de vos confinements ? C’est ce que nous allons voir.

Source : Photo Corentin Béchade pour Numerama

L’exemplaire que nous avons eu en test nous a été prêté par Microsoft. C’est le modèle 15 pouces avec processeur AMD Ryzen 7, 512 Go de stockage et 16 Go de RAM vendu 1849 €. Le modèle de base en 13,5 pouces commence à 1129 € ou 1449 € pour la version 15 pouces.

Chiche en ports

Au premier abord, le Surface Laptop 4 à l’air… d’un PC. D’un PC tout ce qu’il y a de plus classique, sans charnière fantaisiste ou écran bord à bord. Le constructeur a clairement opté pour un design minimaliste et relativement passe-partout, mais élégant.

Cette volonté minimaliste se retrouve malheureusement aussi sur l’offre connectique. Alors que le format 15 pouces laisse de la place, le Surface Laptop abrite seulement :

  • Un port USB-C
  • Un port USB-A
  • Une prise casque
  • Un port de charge
Les seuls ports USB du Surface Laptop 4 // Source : Photo Corentin Béchade pour Numerama

En somme, l’ordinateur de Microsoft propose le même nombre de ports que ce qu’on retrouve traditionnellement sur les ordinateurs 13 pouces du marché, ce qui obligera les utilisateurs et utilisatrices les plus avancées à s’équiper d’adaptateurs pour pallier le manque de connectiques.

Les finitions sont de qualité et la version « métal épuré » que nous avons reçue n’a rien à se reprocher. Pas de grincement ou de craquements à l’usage, l’ordinateur s’ouvre facilement d’un seul doigt lorsqu’il est posé sur une table et les patins antidérapants lui offrent une bonne stabilité.

Avec un poids de 1,5 kg au compteur, le Surface Laptop se transporte sans peine sous le bras ou dans une sacoche. Pour un format 15 pouces, l’ordinateur de Microsoft est plutôt compact. On n’est pas au niveau des Dell XPS, mais on sent que Microsoft a fait des efforts.

Source : Photo Corentin Béchade pour Numerama

Pour résumer, le Surface Laptop 4 est un ordinateur au design sobre et efficace, aux finitions réussies et aux ambitions mesurées. Bref, un ordinateur de travail.

Agrandissez ce trackpad (sérieusement)

En faisant des recherches pour écrire ce test, je suis retombé sur celui du Surface Book 3 écris l’année dernière : force est de constater qu’une des conclusions mérite d’être répétée : agrandissez ce trackpad ! Dans son modèle 15 pouces, le Surface Laptop est une bestiole de taille généreuse qui aurait largement pu accueillir un trackpad plus grand. Le constat vaut aussi pour le clavier qui aurait pu gagner quelques centimètres en largeur et en hauteur.

Le trackpad et le clavier du Surface Laptop // Source : Photo Corentin Béchade pour Numerama

La frappe au clavier est cependant très agréable, avec une course des touches parfaite qui permet de taper des heures sans se fatiguer. Le clavier est en plus bien construit avec un revêtement en gomme qui évite de ripper lors de la saisie.

Du côté de l’écran, la définition de 2496x1664px permet un affichage fin et précis et le format 3:2 est particulièrement bien adapté à la navigation sur le web. Ce ratio plus haut que le traditionnel 16:9 permet de faire descendre la ligne de flottaison de l’écran et donc d’afficher plus de contenu puisque la plupart des sites Internet s’étalent à la verticale et non à l’horizontale.

Le tactile, pas très utile

Le choix d’opter pour un écran tactile laisse cependant perplexe dans le cas d’un ordinateur qui semble pensé pour le travail avant tout. Puisque l’écran ne pivote pas à 360° ou ne se détache pas comme sur la Surface Book, les moments où l’on utilise le tactile sont très rares. Ce choix a aussi comme défaut de rendre l’écran assez sensible aux reflets (les écrans tactiles étant quasi toujours des écrans brillants).

Pour le reste, les promesses de Microsoft sont tenues : l’ordinateur est silencieux et efficace dans le multitâche. Au bout de quelques heures d’acclimatation, l’ordinateur se fait oublier et on peut jongler avec les différentes applications sans un bug ou un problème. Et c’est finalement tout ce qu’on demande à un ordinateur, de s’effacer pour laisser place aux usages pour lequel il a été pensé.

Surface Laptop 4 à côté d’un iPad Pro 11 pouces (3e génération) // Source : Photo Corentin Béchade pour Numerama

Tout petit bémol tout de même, on aurait aimé une caméra 1080p plutôt que 720p pour briller de mille feux lors des longues réunions en visio. Autrement le mécanisme d’authentification via reconnaissance faciale (Windows Hello) marche impeccablement (tant qu’on n’est pas masqué…).

Le silence de la puissance

Avec un processeur quad-core AMD Ryzen 7 cadencé à 2,3 GHz, le Surface Laptop 4 offre des performances plus qu’honorables dans les tâches de tous les jours. Même avec un paquet de programmes ouvert, l’ordinateur n’a pas bronché une seule seconde (merci les 16 Go de RAM). On passe de Firefox à Photoshop d’un claquement de doigts et on se permet même de tout laisser en tâche de fond tant l’ordinateur semble taillé pour ce genre de routines.

Le ventilateur de l’ordinateur ne se manifeste quasiment jamais dans ces conditions et c’est un vrai plaisir de pouvoir gérer du multitâche aussi aisément sans faire souffrir la machine. En plus, vos sessions de travail ne sont pas perturbées car on évolue dans un silence quasi complet. En une semaine et quelques d’utilisation, le ventilateur ne s’est mis en marche qu’une fois, lors de la visualisation d’éléments 3D sur le web.

Source : Photo Corentin Béchade pour Numerama

Le processeur graphique intégré n’est quant à lui pas vraiment fait pour de grosses sessions de jeu. S’amuser sur un titre pas trop exigeant ni trop riche en polygones est envisageable, mais la machine n’est pas pensée pour absorber plus. Pour ce qu’on lui demande de faire, le Surface Laptop (dans ses configurations les plus solides tout du moins) assure. L’ordinateur offre assez de puissance pour ne jamais s’inquiéter pendant une journée de boulot.

La (petite) journée de travail

Par contre, qui dit ordinateur taillé pour le télétravail dit aussi grosse attente sur le front de l’autonomie. Le travail à distance offre la possibilité de travailler de n’importe où et donc pas toujours à proximité d’une prise électrique. De ce point de vue, l’ordinateur de Microsoft n’a pas exactement fait des miracles, mais offre tout de même des prestations correctes.

Lors d’un lundi de télétravail typique chez Numerama, qui consiste à faire environ 1h de réunion en visio, jongler entre Photoshop, Slack, Twitter et une instance de Firefox avec trop d’onglets ouverts, l’ordinateur a rendu les armes vers 16h30 après un réveil avec les batteries à bloc à 09h. À noter que ces mesures ont été faites avec la luminosité de l’écran au maximum et une connexion stable à Internet. Un usage plus raisonné pourra vous faire gagner environ une heure trente d’autonomie, et donc vous permettre de voir le bout de la journée de travail.

On aurait tout de même préféré ne pas avoir à jouer avec le feu et pouvoir finir la journée avec de la batterie en rab. En l’état, il vaudra mieux brancher l’ordinateur à la mi-journée pour plus de sérénité d’esprit.

Bonne nouvelle cependant, si Microsoft livre son ordinateur avec un chargeur propriétaire dédié, il est tout à fait possible de charger la machine via son port USB-C, rendant le rêve du chargeur universel un peu plus concret.

En bref

Surface Laptop 4

Note indicative : 4/5

La Surface Laptop n’est pas un ordinateur extraordinaire, au sens premier du terme. La machine conçue par Microsoft n’embarque pas d’innovations surprenantes et n’arbore pas un design particulièrement bouleversant. C’est un ordinateur tout ce qu’il y a de plus classique qui, en plus de montrer le savoir-faire de Microsoft, promet une chose et le fait bien : vous accompagner dans votre vie numérique de tous les jours sans se faire remarquer. Derrière l’esthétique discrète de la machine se cache un PC puissant et silencieux qui vous permettra de travailler confortablement sans jamais subir de bug ou de ralentissements.

Cela ne suffit malheureusement pas pour en faire la machine idéale pour le télétravail. Son autonomie un poil trop courte vous obligera à vous brancher si vous voulez finir la journée sereinement et son offre connectique ne sera pas suffisante pour les pros les plus exigeants. Si ces concessions ne vous dérangent pas trop, alors le Surface Laptop est peut-être un ordinateur pour vous.

Top

  • Puissance généreuse
  • Construction de qualité
  • Un silence quasi-constant

Bof

  • Pas assez de connectique
  • Une autonomie tout juste trop courte

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo