La multinationale Adobe est nommée ainsi en référence à un petit cours d'eau coulant en Californie.

Le point commun entre Photoshop, Flash, Premiere, Dreamweaver et Acrobat ? Ce sont tous des logiciels fournis par l’entreprise américaine Adobe — que l’on doit prononcer normalement « adobi », comme un locuteur anglophone.  Peut-être le saviez-vous déjà. Mais connaissez-vous l’origine du nom de cette entreprise, qui célébrera en fin d’année prochaine ses quarante ans d’existence ?

Un cours d’eau en Californie

La petite histoire est racontée sur les forums de la société et a été confirmée notamment par Dov Isaacs, l’un des employés du groupe — qui en compte plus de 22 000 dans le monde. En fait, le nom s’inspire d’un lieu qui se trouvait non loin de là où vivait l’un des deux fondateurs de la société, John Warnock, qui est âgé aujourd’hui de 80 ans. L’autre étant Charles Geschke, d’un an son aîné.

Si John Warnock est né à Salt Lake City, dans l’Utah, il se trouvait en Californie au début des années 80, dans la ville de Los Altos, tout comme Charles Geschke, d’ailleurs. Or, dans les environs, coule un cours d’eau baptisé Adobe Creek, qui trouve sa source dans le mont Black Mountain, et qui s’étend sur près de 23 kilomètres. Il dispose au passage de sa propre page Wikipédia.

Adobe Creek
Le cours d’eau Adobe Creek. // Source : Jitze Couperus

Les raisons pour lesquelles ce cours d’eau a été baptisé Adobe Creek ne sont pas claires. Des traces écrites de ce nom remontent jusqu’à 1855. Sur d’autres cartes, le cours d’eau était appelé Arroyo San Antonio (crique San Antonio) pour sa partie supérieure et Arroyo de las Yeguas (crique Yeguas) pour sa partie inférieure. Par la suite, à partir de 1839, il a été appelé San Antonio Creek.

Ce nom d’Adobe Creek a a peut-être à voir avec les briques adobes, un terme d’origine arabe, qui servaient aux indiens Pueblos et aux missions évangéliques espagnoles, pour construire des bâtiments (les briques adobes sont obtenues avec de l’argile, du sable, de l’eau et de la paille hachée). Ces constructions se trouvaient dans le sud et le sud-ouest des USA, dont la zone correspondant à Los Altos.

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo