Pour patienter jusqu'à la saison 3 de The Mandalorian, rien de tel que de faire apparaître Grogu en réalité augmentée dans votre salon. Voici comme faire.

On peut se le dire : 2020 n’a pas, a priori, été une super année pour beaucoup de gens. Mais l’un des rares éclats de bonheur que l’année a apporté fut Bébé Yoda, apparu dans la saison 1 de The Mandalorian. On connaissait déjà son existence depuis le mois de novembre 2019, mais les fan français n’ont pu visionner les premiers épisodes de la série qu’en avril 2020, date à laquelle Disney + est devenu accessible dans l’hexagone. Et c’est depuis ce moment-là que nos vies ont véritablement changé, et qu’elles sont devenues plus belles grâce à Bébé Yoda.

Et comme c’est Noël et que Google connait nos souhaits les plus secrets, il est désormais possible de faire apparaître Grogu à vos côtés, pour toujours. Le tout sans être creepy, bien sûr.

Grogu dans toute sa splendeur // Source : Aurore Gayte pour Numerama

Comment faire apparaître Bébé Yoda, de son vrai nom Grogu ?

Pour changer vos vies pour le meilleur et faire apparaître Grogu en réalité augmentée, il vous suffit d’avoir un smartphone supportant la technologie ARcore (qui est embarquée sur les téléphones de dernière génération) et l’application Google. En cherchant Bébé Yoda, Grogu, et The Child sur le moteur de recherche, vous apercevrez dans les résultats l’option « Voir l’Enfant en 3D ». Appuyez sur le bouton, et boum, il est à vos côtés.

Twix n’est pas perturbé par l’arrivée de Grogu dans ma vie, tant mieux // Source : Aurore Gayte pour Numerama

La réalité augmentée est une technologie de plus en plus utilisées par Google. Dernièrement, Numerama vous parlait de wombats et de dinosaures, mais la firme permet également d’en faire un usage plus scientifiques, voire même scolaire : vous pouvez voir grandeur nature des parties du corps humain, tel que le système respiratoire, ou encore certains organes. Vous pouvez retrouver la liste complète des animaux, lieux et autres disponible en réalité augmentée ici.

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo