Bientôt, Apple aura ses propres modems.

Quand Apple a annoncé se débarrasser d’Intel dans ses MacBook en 2020, nous étions prudents, plutôt que sceptiques. Il faut dire que l’entreprise de Cupertino préparait cette péripétie depuis des années maintenant et avait acquis une expérience colossale sur les processeurs mobiles, notamment grâce aux iPhone. Mais la sortie des MacBook M1 a levé tous nos doutes : Apple a changé la manière de faire de l’informatique mobile cette année grâce à ce travail sur son processeur. Est-ce que l’exploit peut-être répété avec les modems ?

Les technologies Intel, remaniées par Apple

Tim Cook faisant Oooooh à Intel… et bientôt à Qualcomm ? // Source : Apple

C’est l’ambition qui ressort d’une réunion du top management de l’entreprise avec des employés. Elle n’est pas restée secrète comme elle l’aurait dû et Bloomberg a pu recueillir quelques citations, qui confirment les plans de l’entreprise. Johny Srouji, vice président au matériel, a annoncé : « Cette année, nous avons lancé le développement de notre premier modem cellulaire qui permettra une nouvelle transition stratégique.  » L’objectif pour Apple est de briser sa dépendance avec Qualcomm, l’entreprise qui, aujourd’hui, est quasiment en situation de monopole sur le marché des modems présents dans les appareils mobiles — smartphones, tablettes, etc.

En 2019, Apple avait préparé cette évolution vers une technologie propriétaire en rachetant pour un milliard de dollars la division modem d’Intel, avec ses technologies et ses employés. Les iPhone 12, sortis en 2020, ont toujours un modem Qualcomm, 5G pour la première fois, ce qui signifie que cet investissement est bien un projet à long terme. C’est cette équipé, rachetée à un concurrent, qui aura la dure tâche de faire aussi bien que son homologue du côté des processeurs mobiles.

Car au-delà du processeur, du chipset graphique et de toutes les puces propriétaires qu’Apple inclut dans ses produits, le modem est l’un des composants les plus importants d’un smartphone. Il permet la connectivité (4G ou 5G) et ce faisant, il demande beaucoup de ressources côté batterie. Pour Apple, concevoir un modem maison est l’opportunité de maîtriser ce composant, des débits à la consommation. Reste à voir à quel moment il sera prêt : dès 2021 pour la génération 13 des iPhone ?

En réaction à cette annonce, l’action Qualcomm a chuté de 6,3 %.

Crédit photo de la une : YouTube/Apple

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo