Pour payer ou rembourser ses proches par l'intermédiaire de son smartphone, l'application Lydia a la réputation d'être intuitive et efficace. L'origine du nom de ce service est bien moins connue.

« Je te dois combien ?… Ok, je te fais un Lydia ? » : l’expression est entrée dans le langage courant. En simplifiant le remboursement entre proches, et ce sans frais, l’app Lydia s’est fait sa place dans l’univers du paiement par mobile. Créée en 2011, l’app française fonctionne avec une interface bleue épurée. Il suffit d’enregistrer sa carte bancaire pour pouvoir ensuite payer en ligne.

Lydia revendique être passée de 300 000 à 3 millions d’utilisateurs entre 2017 et 2019. Mais tous les utilisateurs et toutes les utilisatrices du service ignorent probablement un détail sur cette application familière : pourquoi avoir choisi de la nommer Lydia ?

Un paiement via Lydia. // Source : Lydia

Un clin d’œil aux origines de la monnaie

La symbolique du nom de l’application renvoie à l’histoire de la monnaie. « Le nom Lydia vient du royaume de Lydie (Lydia en grec, part de l’actuelle Turquie) où furent frappées les premières pièces de monnaie, au VIIe siècle av. J.-C. Des pièces en électrum, un alliage naturel d’or et d’argent abondamment présent dans le fleuve Pactole, qui ont fait la richesse du royaume. Le dernier et le plus célèbre des rois de Lydie n’est autre que Crésus », explique la société, contactée par Numerama.

Si l’on en croit l’historien et géographe grec Hérodote, « ils (les Lydiens) ont été la première nation à introduire l’utilisation de pièces d’or et d’argent ». On ignore cependant ce que l’historien a précisément voulu dire par là : s’ils ont été les premiers à employer des pièces d’or et d’argent purs, ou tout simplement les premiers à utiliser des pièces faites de métaux précieux, de façon générale.

« Pactole et Crésus sont des termes qui sont passés à la postérité et qui sont employés couramment pour signifier la richesse », souligne la société Lydia auprès de Numerama. En choisissant une référence à la Lydie pour son nom, l’entreprise a ainsi voulu faire un « clin d’œil symbolique […] à toute l’histoire de la monnaie ». Vous aurez une jolie anecdote à raconter la prochaine fois que vous rembourserez un proche.

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo