La mise à jour du mois de mai 2020 est sortie il y a quelques jours, mais Microsoft peut la retenir pour votre PC si celui-ci n'est pas encore prêt à la recevoir.

Baptisée mise à jour du mois de mai, la toute nouvelle mouture de Windows 10 (qui est numérotée version 2004) aura pour une poignée d’utilisateurs des allures de mise à jour du mois de juin. En effet, Microsoft a dû en retarder la disponibilité dans certains cas, à cause d’une série d’incompatibilités matérielles ou logicielles, dont la description figure dans une page dédiée de l’éditeur américain.

Il est possible de savoir facilement si son poste informatique est concerné ou non par ces difficultés passagères. En ouvrant l’utilitaire de mise à jour Windows Update, un message peut s’afficher pour indiquer un retard dans la sortie de Windows 10 version 2004. Un lien est disponible, qui mène vers le récapitulatif des soucis de compatibilité. Onze soucis sont recensés, dont un est partiellement résolu.

Windows Update mai 2020
Si votre configuration pose une difficulté, Microsoft retardera la sortie de la mise à jour.

Il est possible de passer outre ce blocage par quelques manipulations et en mobilisant l’assistant de mise à jour de Windows 10. Cependant, on ne saurait trop vous conseiller de vous abstenir si vous n’avez pas un bon bagage informatique vous permettant de retourner en arrière en cas de pépin ou de vous débrouiller en cas d’incident sur votre poste, à cause de cette mise à jour.

Ces incompatibilités peuvent avoir des conséquences très fâcheuses. À titre d’exemple, fin 2018, la mise à jour d’octobre de Windows 10 avait été perturbée par un bug qui avait égaré des fichiers. L’entreprise américaine avait réglé le souci, mais admis que dans quelques cas certains documents ne pourraient pas être récupérés. C’est ce genre d’incident qui incite le groupe à avancer prudemment, aujourd’hui.

Quoi de neuf dans la mise à jour de mai ?

La mise à jour de mai 2020 a été présentée officiellement le 27 mai, date à laquelle elle a commencé à être déployée pour le grand public.

Elle inclut des améliorations pour l’usage du Bluetooth (configuration et appairage), une meilleure prise en charge des smartphones avec Android sur l’application Votre Téléphone, la deuxième version du sous-système Linux dans Windows 10, des smileys japonais en plus (les kaomojis), l’arrivée de DirectX 12 Ultimate, l’usage de Windows Hello sans utiliser de mot de passe ou encore une meilleure accessibilité.

Microsoft annonce aussi des améliorations techniques pour son navigateur web Edge, avec une gestion plus fine de la mémoire vive, des modifications pour l’assistant virtuel Cortana, avec la possibilité d’interagir avec par écrit en langage naturel (le français n’est pas encore pris en charge), la faculté de renommer des bureaux virtuels et une meilleure synergie entre la recherche de Windows 10 et l’explorateur de fichiers.

Partager sur les réseaux sociaux