Microsoft annonce avoir identifié le bug dans la mise à jour d'octobre de Windows 10, qui l'a obligé à suspendre son déploiement. Celui-ci a causé la perte de fichiers. Le bug est corrigé.

Bonne nouvelle pour toutes les personnes qui attendaient avec impatience la mise à jour d’octobre de Windows 10. L’origine du bug qui a contraint Microsoft à suspendre son déploiement au début du mois a été identifiée et un correctif a été mis au point dans la foulée. Celui-ci est actuellement déployé auprès des membres du programme Windows Insider.

C’est John Cable, directeur de la gestion des programmes, de l’entretien et de la prestation des services Windows, qui s’est chargé de faire ce point d’étape : « Nous avons enquêté sur tous les rapports de perte de données, identifié et corrigé tous les problèmes connus dans la mise à jour, et effectué une validation interne ». Dans son billet de blog, des précisions ont été apportées sur la cause du bug.

Quel était le problème ?

Le souci se situait dans le processus appelé KFR (Known Folder Redirection). Celui-ci sert à rediriger les dossiers connus de Windows, y compris le bureau, les documents, les images, les captures d’écran, les vidéos, etc., de l’emplacement par défaut du dossier, c’est-à-dire par exemple C :\users\username\<nom du dossier>, vers un nouvel emplacement choisi par l’utilisateur.

Or, explique Microsoft, les fichiers eux-mêmes restaient dans l’emplacement d’origine du « vieux » dossier plutôt que d’être déplacés vers le nouvel emplacement. Sauf qu’en parallèle, Microsoft s’était attaqué à un autre problème : des utilisateurs avec KFR avaient signalé, lors de la mise à jour d’avril 2018, l’apparition d’une copie supplémentaire, vide, des dossiers connus sur leur appareil.

Le logo de Windows 10. // Source : Microsoft

Avec la mise à jour d’octobre, Microsoft entendait régler cette affaire. « Nous avons introduit du code pour supprimer ces dossiers vides et dupliqués », est-il expliqué. Mais cette modification, combinée à une retouche de la séquence de construction de la mise à jour, a entraîné la suppression des anciens emplacements de dossiers et de leur contenu, ne laissant intacts que les nouveaux dossiers « actifs ».

C’est ce phénomène auquel ont été confrontés les usagers ayant signalé la perte de fichiers.

Le sauvetage des données pas garanti

La correction du bug n’implique toutefois pas la possibilité de récupérer les données perdues. Microsoft admet qu’il ne peut pas garantir leur sauvetage, mais le groupe rappelle que son support et son personnel du service clientèle sont disponibles sans frais pour assister toute personne en difficulté.

Le groupe affirme toutefois que l’incident aurait une ampleur relativement limitée. La firme dit avoir reçu, en nombre de rapports, l’équivalent d’un centième d’un pourcent de toutes les installations recensées de la version fautive (Windows 10 October 2018 Update version 1809). Mais toutes les personnes affectées n’ont pas nécessairement produit un compte rendu à Microsoft.

Pour l’heure, la version corrigée de la mise à jour d’octobre de Windows 10 est poussée à une poignée d’individus, ceux qui sont membres du programme Windows Insider. Cette première étape va permettre à Microsoft de vérifier ultimement que tout est en ordre. « Nous étudierons attentivement les résultats, les commentaires et les données diagnostiques de nos membres avant de prendre d’autres mesures ».

En clair, mettre à disposition du grand public la mise à jour d’octobre.

Partager sur les réseaux sociaux