Bien que simple d'utilisation, le nouveau service mis en place par la RATP, qui permet de recevoir un ticket de bus par SMS, accumule les limites : plus cher, moins complet, et non disponible sur le réseau mobile Free.

La RATP a mis en place un nouveau type de ticket : le SMS. Le service, d’ores et déjà disponible, ne permet pour l’instant que de prendre les lignes de bus et de Noctilien, les bus de nuit parisiens. La régie parisienne, qui a annoncé l’arrivé du ticket SMS sur Twitter le 26 mai, n’a pas encore donné plus de détails sur une possible utilisation future dans les tramways, métros ou RER.

Comment se servir du ticket SMS ?

L’utilisation du ticket SMS nécessite seulement d’avoir sur soi un téléphone. Il faut envoyer au 93800 par SMS le mot « Bus », suivi directement de la ligne que vous souhaitez prendre, sans espace. Ainsi, pour prendre la ligne de bus 62, il faut envoyer « Bus62 », et l’on reçoit dans la minute un SMS de confirmation. C’est ce SMS qui fait office de ticket, et qu’il faudra présenter aux contrôleurs demandant un titre de transport.

Pour ce qui est des Noctiliens, il faudra envoyer le numéro de la ligne précédé de la lettre « N » : pour prendre la ligne 1, il faudra envoyer « BusN01 ». La RATP n’a cependant pas encore donné de détails pour les lignes de bus ayant des noms spéciaux, comme le TVM (le Trans-Val-de-Marne) ou encore l’OrlyBus, qui ont des tarifs de bus classiques.

Combien ça coûte ?

Les tickets SMS coûtent 2 euros, directement débités sur votre facture téléphonique, soit le même prix que les tickets achetés directement aux conducteurs de bus. C’est néanmoins plus cher que les tickets achetés en bornes ou en guichets, à 1,90€ l’unité ou à 16,90€ par carnet de dix. Autre désavantage : les personnes éligibles aux tarifs réduits de la RATP, telles que les enfants âgés de 4 ans à 10 ans ou encore les titulaires d’une carte Famille Nombreuse, ne pourront pas profiter de réductions.

La RATP prévient également sur son site que les tickets SMS pourraient coûter plus cher que les 2 euros annoncés, notamment si les utilisateurs ne disposent pas d’un forfait SMS illimités.

Moins bien que le ticket normal

Autre point noir : les tickets SMS sont valables pendant une heure, tandis que les tickets classiques le sont pendant 1 h 30. Ils ne sont également pas utilisables pour les correspondances, contrairement aux autres. Ainsi, si vous prenez le bus 38 pendant 10 minutes, il vous faudra tout de même envoyer un nouveau SMS avant de monter dans une autre ligne de bus, et payer à nouveau 2 euros.

Mais le plus gros problème est que ce service ne marche pas avec tous les opérateurs. La RATP annonce sur son site que seuls les téléphones ayant un abonnement chez SFR, Orange ou Bouygues Télécoms pourraient l’utiliser. Numerama, qui a essayé d’utiliser ce service depuis un téléphone abonné chez Free, confirme qu’il est inaccessible. Un problème de taille, Free étant le 4e plus grand opérateur français et comptant plus de 13,3 millions d’abonnés mobiles.

Le service de ticket SMS de la RATP ne marche pas avec l’opérateur Free // Source : Capture d’écran Numerama

Interrogée sur la compatibilité avec l’opérateur, la RAPT ne nous a pas encore transmis ses réponses. Nous sommes également dans l’attente d’un retour de Free.

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo