Connu pour ses smartphones ultra abordables, Realme va se lancer sur deux nouveaux marchés : celui des montres connectés et celui des télévisions.

Dans un communiqué diffusé le 22 mai, Realme s’et félicité d’avoir vendu un million de petits produits audio intelligents, ses écouteurs Buds Air. Connue pour ses smartphones abordables, la marque, fondée en 2018, est en pleine croissance. Et elle entend l’alimenter en investissant d’autres marchés électroniques. Le 25 mai, elle a donc levé le voile sur une montre connectée et deux téléviseurs. Les produits seront d’abord lancés en Inde.

D’après ses dires, Realme est passé du top 47 au top 7 sur le segment des smartphones, avec une communauté rassemblant 35 millions de personnes. Il peut paraître un tantinet hâtif de se diversifier autant, après deux ans d’existence. Mais Realme répond à une logique de marché : à l’heure des appareils connectés, il est nécessaire de toucher tous les maillons de la chaîne pour une expérience utilisateur la plus complète qui soit (synergie entre les objets).

Realme Watch // Source : Realme

Realme lance son Apple Watch (à 50 euros)

La montre connectée est le prolongement naturel du téléphone. En ce sens, la Realme Watch — on vous laisse deviner l’inspiration — assurera un suivi des notifications et des activités sportives (avec un capteur du rythme cardiaque et la mesure du taux d’oxygène dans le sang). Côté design, elle ressemble à une Apple Watch première génération et mise sur un écran de 1,4 pouce d’une définition 320 x 320 pixels (en LCD). L’autonomie pourrait grimper jusqu’à 9 jours, voire 20 en mode économie. Selon les informations de Frandroid, elle sera disponible en juin en France, à un prix riquiqui (elle coûte moins de 50 euros en Inde).

En ce qui concerne la télévision, Realme imite en quelque sorte l’évolution de Xiaomi et OnePlus, avec moins d’ambitions cependant. Proposé en deux modèles (32 pouces/720p et 43 pouces/1080p), la Realme Smart TV n’ose pas la définition UHD et s’appuie sur Android TV pour l’expérience utilisateur. Bizarrement, il y a quand même la compatibilité HDR au programme, avec un pic lumineux capable de grimper à 400 nits. Au regard de leur fiche technique, elles ne coûteront pas cher : comptez 157 et 266 euros.

Realme Smart TV // Source : Realme

Dans tous les cas, le conglomérat chinois BBK Electronics, qui possède les marques Oppo, OnePlus, Vivo et Realme, semble vouloir appliquer une stratégie basée sur la pénétration, avec une gamme large et variée. C’est exactement ce que fait Samsung, avec un positionnement multiple (jusqu’au haut de gamme).

Partager sur les réseaux sociaux