Microsoft a annoncé que Windows 10X, dérivé d'abord pensé pour une interface double écran, sortira sur des ordinateurs classiques en premier.

« Le monde ne ressemble plus à celui d’octobre, quand nous avons partagé notre vision concernant une nouvelle catégorie d’appareils Windows à deux écrans », explique Panos Panay, en charge du département Windows and Devices, dans un sujet publié sur le blog de Microsoft le 4 mai. Il y confirme ce que des indiscrétions soulevaient déjà il y a quelques semaines, à savoir que Windows 10X sera d’abord disponible pour les ordinateurs classiques. 

Avec cette décision, Microsoft change totalement son fusil d’épaule, puisque Windows 10X a été présenté, à la base, comme le socle logiciel du Surface Neo — un ordinateur double écran révolutionnaire. La firme de Redmond préfère se concentrer sur les usages d’aujourd’hui, qui n’ont jamais été aussi nombreux en raison de la pandémie de coronavirus (et des mesures de confinement observées partout dans le monde).

Microsoft Surface Neo // Source : Microsoft

Vers une cohabitation Windows 10 et Windows 10X

Panos Panay poursuit : « Avec Windows 10X, nous avons pensé flexibilité et cette flexibilité nous a permis de nous focaliser sur les appareils à un seul écran, qui tireront profit du cloud pour aider les utilisateurs à travailler, apprendre et jouer. » Il indique par ailleurs que Microsoft continue de travailler avec ses partenaires en vue de lancer des premiers PC équipés de deux écrans. Mais il faudra vraisemblablement attendre 2021 pour en voir la couleur. 

N’y a-t-il pas un risque de confusion entre Windows 10 et Windows 10X, si tant est que des ordinateurs soient compatibles avec les deux ? C’est possible, mais il est encore trop tôt pour l’affirmer. Pour l’heure, Microsoft n’a encore rien dit sur le lancement de Windows 10X, dont l’arrivée sur des ordinateurs classiques a très vite été abordée par Microsoft.

Windows 10X apportera une interface plus moderne et simplifiée, avec des raccourcis mieux pensés, une emphase sur le cloud et une meilleure gestion du multitâche. La déclinaison de Windows 10 mettra aussi beaucoup moins de temps à se mettre à jour (on parle de moins de 90 secondes). Rien que cet argument pourrait aboutir à une exode massive vers Windows 10X, sauf si la multinationale décide de limiter ce système d’exploitation à une gamme spécifique.

Article publié initialement le 5 mai 2020

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo