Télécharger des mises à jour, c'est bien. Télécharger des mises à jour au bon moment, c'est mieux. Alors que de nombreuses personnes passent le temps du confinement à jouer aux jeux vidéo, Steam trouve judicieux de rappeler quelques bonnes pratiques à respecter pour bien utiliser sa connexion Internet. Surtout lorsqu'on est plusieurs dans un même foyer.

Si le réseau Internet ne risque pas de s’effondrer pendant le confinement, la connexion de chaque foyer, elle, peut très vite être débordée par les trop nombreuses sollicitations dans un même foyer, au même moment : TV, visioconférence, service de vidéo à la demande par abonnement, partage d’un fichier, mise à jour Windows… autant d’activités qui pèsent sur la liaison, et parfois au pire moment.

C’est de ce constat que Steam a décidé le 30 mars de publier une note listant quelques astuces pour utiliser en bonne intelligence votre accès à Internet, en particulier si vous êtes plusieurs dans un même foyer. Ces conseils sont facultatifs, mais le service de jeux vidéo veut croire que vous saurez les mettre à profit pour être utile à un proche qui télétravaille ou télérévise et qui a besoin de de la connexion à un instant t.

Télécharger sur Steam aux heures creuses

La principale recommandation de Steam est de planifier les mises à jour automatiques pour qu’elles se déclenchent sur des périodes bien précises. Ainsi, plutôt que de lancer dès qu’elle est prête ou à un moment inopportun (par exemple le soir quand quelqu’un veut voir un film sur un site de SVOD ou l’après-midi pendant que tout le monde télétravaille), il est possible de viser une heure creuse.

Il s’agit d’une recommandation classique. Le régulateur des télécoms en fait mention aussi dans son guide du travail à distance, en conseillant de séquencer ses usages. Par exemple, la mise à jour peut s’effectuer en pleine nuit, quand tout le monde est couché, si vous êtes du genre à laisser votre PC allumé. En somme, c’est un peu comme les heures pleines et les heures creuses lorsque vous faites tourner une machine.

Les téléchargements peuvent être décalés à un autre horaire ou bien diminués pour occuper moins de bande passante.

Réduire la bande passante pour Steam

Autre piste évidente, mais à laquelle on ne pense pas toujours : suspendre justement les mises à jour automatiques pour les jeux auxquels on ne joue plus depuis un petit moment. Là encore, il n’est pas indispensable de récupérer la dernière mise à jour de 5 Go d’un MMO gratuit que vous avez à peine touché et dont la dernière partie remonte déjà à trois mois. Ça peut attendre, si vous conservez par ailleurs ledit jeu.

Pour un pilotage de votre bande passante encore plus fin, vous pouvez même régler le débit alloué à Steam pour occuper moins d’espace sur l’accès à Internet et, du coup, améliorer la situation pour les autres personnes vivant avec vous. Les options dans ce domaine sont nombreuses et de la qualité de votre accès : vous pouvez réduire de 25 MB/s jusqu’à 16 KB/s.

Limiter la vitesse de téléchargement sur Steam

Si vous souhaitez gérer habilement les téléchargements sur Steam, vous devez vous rendre dans les réglages de l’application. Cliquez sur « Steam » dans le menu en haut à gauche de l’interface, puis sur « Paramètres ». Une nouvelle fenêtre apparaîtra alors, avec un menu latéral à gauche. Rendez-vous dans « Téléchargements ».

Vous aurez accès à diverses options : vous pouvez réduire globalement le débit alloué à Steam (plusieurs paliers sont proposés, de 16 KB/s à 25 MB/s) ou choisir les plages horaires que vous jugez adaptées pour le téléchargement de mises à jour. D’autres actions sont possibles, comme autoriser ou refuser le téléchargement pendant une partie ou réduire les téléchargements pendant du streaming.

Dans ses paramètres, Steam propose toute une catégorie pour restreindre les téléchargements.

Il est à noter qu’il existe aussi quelques autres options disséminées dans les paramètres de Steam, même si l’essentiel se trouve dans la rubrique décrite plus haut. Par exemple, dans la section « Bibliothèque », il y a une mode « Faible bande passante » pour couper certaines fonctionnalités, comme le chargement des contenus de la communauté

Les jeux délaissés passent au second plan

Il est très intéressant d’observer que Steam laisse à chacun de ses membres le soin de régler le « robinet » du téléchargement comme il l’entend. C’est très différent de l’approche de Sony, qui applique indistinctement une réduction du débit de téléchargement des jeux vidéo à tout le monde. Cela étant, il faut observer que l’option que propose Steam n’existe pas du côté de la PlayStation.

La seule intervention que se permet Steam, pour l’instant, concerne les jeux qui n’ont pas été lancés récemment. Depuis le 30 mars, les mises à jour pour les titres qui n’ont pas été joués au cours des trois derniers jours sont réparties à des horaires moins chargés et sur plusieurs jours. Les jeux lancés au cours des trois derniers jours, eux, sont épargnés : les mises à jour se déclenchent tout de suite.

Enfin, Steam fait savoir qu’il travaille aussi « activement à améliorer la situation de [son] côté », mais sans plus de précision, ce qui laisse à penser qu’il s’agit d’actions au niveau de l’infrastructure pour l’optimiser et lui permettre de mieux tenir la charge pendant cette période de grand confinement. Car il s’avère que beaucoup de personnes ont choisi de passer le temps en jouant à des jeux vidéo.

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo