Sony prévient sa communauté que le débit pour télécharger des jeux vidéo sur la Playstation va être restreint le temps de la crise sanitaire. L'entreprise japonaise souhaite elle aussi mettre en place des mesures pour un usage modéré des réseaux télécoms en période de confinement.

Après les grandes plateformes de vidéo, va-t-on assister à une mobilisation des géants de l’industrie vidéoludique pour modérer la consommation de bande passante pendant la période de confinement généralisé ? En tout cas, Sony a été le premier à dégainer : le 24 mars, Jim Ryan, le président de Sony Interactive Entertainment, s’est fendu d’un billet de blog pour prévenir d’une dégradation des débits.

« Nous sommes convaincus qu’il est particulièrement important que nous fassions ce que nous pouvons pour aider à gérer les problèmes de stabilité Internet qui surviennent alors qu’un nombre sans précédent de personnes participe au confinement social et devient de plus en plus dépendant de son accès à Internet », déclare-t-il, pour justifier les mesures provisoires qui vont être enclenchées.

Les restrictions visent les téléchargements, notamment depuis le PlayStation Store. Le jeu en ligne n’est pas évoqué.

Une baisse du débit à prévoir

Concrètement, « les joueurs verront leurs téléchargements de jeux ralentir, voire subir des délais ». Seul le téléchargement est évoqué, pas le jeu en ligne. Une baisse du débit est donc à prévoir, ce qui occasionnera un allongement du temps nécessaire pour récupérer un jeu. Quand on connaît le poids de certains titres, ce ne sera pas anodin — Call of Duty : Modern Warfare, par exemple, pèse près de 65 Go.

Pour les fans qui attendaient avec impatience Final Fantasy VII Remake, dont la sortie est prévue pour la mi-avril, c’est une mauvaise nouvelle — rien que la démo pèse 7 Go, ce qui donne une idée du poids du jeu complet, au regard de son vaste contenu. Évidemment, il sera aussi possible de l’acquérir sur disque, mais uniquement sur commande en période de confinement.

Le 20 mars, le studio Square Enix a précisé qu’il ne repoussera pas le lancement du jeu malgré l’épidémie de Covid-19.

Pour Sony, les mesures annoncées et prises en concertation avec les opérateurs — la société dit travailler avec les FAI européens pour « gérer au mieux les téléchargements et ainsi préserver l’accès à Internet » — sont aussi un moyen de prévenir un éventuel pic de charge sur ses serveurs, en resserrant les débits. L’affluence risque en effet d’être critique quand FF7 Remake sortira.

En France, les réseaux apparaissent pour l’instant assez dimensionnés pour tenir la charge, même si une hausse du trafic est observable depuis le début du confinement et que le pic habituel survenant en fin de journée, quand tout le monde rentre chez soi, a été quelque peu remplacé depuis le 16 mars par une affluence accrue tout au long de la journée, par le fait du télétravail et du divertissement.

Crédit photo de la une : Square Enix

Partager sur les réseaux sociaux