L'application qui reconnaît des musiques est utilisée par plus d'un milliard de personnes dans le monde. On vous explique d'où vient son nom.

Adorer une chanson qui passe dans un bar et ne plus jamais la retrouver est une expérience un brin frustrante. Pour y remédier, plus d’un milliard de personnes utiliserait Shazam, une application de reconnaissance d’empreinte vocale. Savez-vous d’où vient son nom ?

Une entreprise fondée en 1999

L’entreprise Shazam Entertainment Limited a été lancée en 1999 à Londres. Voici ses 4 fondateurs : Chris Barton, Philip Inghelbrecht, Avery Wang et Dhiraj Mukherjee.

Les fondateurs de Shazam. // Source : Shazam / Medium

Le logiciel a été modernisé depuis 1999, mais le concept est toujours resté le même. Le logiciel se sert toujours du micro d’un téléphone pour enregistrer de la musique. Il transforme le son en une empreinte acoustique, qui est ensuite comparée de manière automatisée à une large base de données. Si deux extraits sont identiques, Shazam affiche alors le nom de la chanson, de l’artiste ou du disque.

L’application Shazam permet de retrouver le nom des musiques que l’on entend. // Source : Shazam

Le nom Shazam vient de la langue anglaise. Lors d’un festival en 2013, Chris Barton a expliqué : « Le terme Shazam est en fait dans le dictionnaire. C’est une exclamation, et on la prononce quand on effectue des sorts magiques. » En d’autres termes, c’est un peu l’équivalent du français «  abracadabra ». Le cofondateur expliquait qu’il voulait que son logiciel soit perçu comme magique par les utilisateurs.

Pour parvenir à cet effet de magie, il a fallu relever des défis. Dans une interview à Mixergy, Chris Barton confiait que les deux principales contraintes avaient été de faire en sorte que le logiciel fonctionne correctement dans un environnement bruyant, et d’avoir suffisamment de musiques pour alimenter la base de données.

L’une des premières applications sur l’App store

Shazam n’est devenue une application que quelques années après son lancement. En 2002, raconte la firme, il fallait taper sur le clavier de son téléphone un numéro, le 2580, pour pouvoir utiliser le logiciel. On recevait ensuite un SMS avec le nom du titre et de l’artiste.

6 ans plus tard, Shazam était l’une des premières applications disponibles dans l’App store, le magasin d’applications d’Apple. Les liens entre les deux sociétés se sont ensuite resserrés. Apple a notamment versé beaucoup d’argent aux créateurs du logiciel, pour qu’ils recommandent à ses utilisateurs d’acheter sur iTunes plutôt que sur les plateformes concurrentes.

Le logo Shazam. // Source : Shazam

Apple a finalement racheté l’entreprise en 2017, pour un montant qui n’a jamais été rendu public. Selon les rumeurs, cela lui aurait coûté environ 400 millions de dollars. Il s’agissait d’une belle affaire. Shazam possédait notamment l’une des technologies de reconnaissance audio les plus avancées de l’époque, et Apple développait à l’époque des produits basés sur ce type d’outils, comme Siri ou son HomePod.

Partager sur les réseaux sociaux