DeepL, qui offre des traductions très justes dans de nombreuses langues, propose désormais un utilitaire pour traduire vos documents sur un PC.

Pour vos traductions sur le web, vous comptez probablement sur l’outil concocté par Google. Après tout, celui-ci gère une centaine de langues dans un sens comme dans l’autre, ce qui offre des milliers de combinaisons possibles. Cela étant dit, le service reste perfectible, même s’il a beaucoup progressé ces dernières années, notamment grâce à l’emploi d’algorithmes et de réseaux neuronaux.

Pour les langues relativement exotiques, ou du moins peu ou pas répandues sous nos latitudes, Google Traduction s’avère d’une aide correcte. Mais pour des dialectes plus courants, le service proposé par la firme de Mountain View n’est peut-être pas le plus adapté. Dans un certain nombre de cas, il peut être beaucoup plus intéressant de miser sur DeepL, qui est bien plus fin dans ses traductions.

DeepL a su se distinguer avec des traductions de haute qualité.

Traduction locale sur le PC

La bonne nouvelle, c’est que l’outil continue d’évoluer depuis son arrivée sur le marché, en 2017. Après la sortie d’une version pro l’an dernier, qui consiste essentiellement en des services supplémentaires qui n’influent pas sur la qualité des traductions, voilà qu’un outil pour la traduction « locale » est maintenant disponible. Concrètement, il s’agit de laisser l’internaute utiliser DeepL sur les fichiers de son PC.

Pour cela, DeepL met à disposition un utilitaire à télécharger pour Windows ou Mac. Gratuit, il traduit à la volée du texte sélectionnable dans n’importe lequel de vos fichiers (par exemple un document PDF, un fichier Word ou une feuille de calcul Excel). Sont prises en charge les langues suivantes : anglais, français, allemand, espagnol, russe, italien, portugais, néerlandais et polonais, soit 72 combinaisons.

Sur certaines langues, DeepL est particulièrement efficace. // Source : Max Pixel

Raccourci pour activer la traduction

L’outil peut être appelé à tout moment, sans que l’usager ait besoin de quitter le document. Il lui suffit de sélectionner simplement le texte à traduire et d’appuyer deux fois sur ⌘C (Mac) ou Ctrl+C (Windows). Pas besoin, donc, de copier du texte à partir de et vers le site pour obtenir une traduction. L’outil est prêt à faire son office en arrière-plan, dès que vous le sollicitez avec le bon raccourci.

DeepL affiche la traduction ainsi que ses alternatives. Un dernier clic et la traduction s’insère dans le texte de l’utilisateur. Notez qu’il vous faut une connexion active au moment de la traduction : l’outil est trop léger (134 Mo sur Windows) pour pouvoir contenir l’ensemble du service fourni par DeepL. Une connexion directe entre DeepL et l’ordinateur est en effet établie pour permettre au logiciel d’opérer.

Partager sur les réseaux sociaux