Des entreprises importent sur Facebook des listes de données personnelles, à des fins de ciblage publicitaire. Voici comment savoir lesquelles détiennent vos données.

Sur Facebook, des sociétés importent des listes de données afin d’effectuer du ciblage publicitaire. Ce dispositif était très peu transparent, jusqu’au jeudi 11 juillet. Comme l’a remarqué Buzzfeed, le réseau social a introduit ce jour une fonctionnalité qui permet de savoir quelles entreprises sont concernées. Voici comment s’en servir.

Comment trouver ces informations ?

Sur votre compte Facebook, cliquez sur la petite flèche tout en haut à droite de l’écran. Sélectionnez « paramètres », puis dans le menu à gauche, «  publicités ». Vous pouvez aussi accéder directement à cette page via ce lien.

Numerama

Allez ensuite dans la partie « annonceurs et entreprises ». Juste à droite de la mention
« qui a importé une liste avec vos infos et l’a utilisée pour de la diffusion de publicités », vous trouverez un petit « plus » sur lequel il faut cliquer. Choisissez « qui a importé et partagé une liste avec vos informations ». Les entreprises que vous voyez alors sont toutes celles qui ont importé une liste une liste de données contenant des informations personnelles sur vous.

Numerama

Les listes contiennent des moyens de contact pour chaque personne, comme un numéro de téléphone ou un email. Lorsque les entreprises importent ces contacts, Facebook recoupe ses informations avec celles qu’elle possède déjà. Par exemple, si une société a importé l’email avec lequel vous vous êtes inscrit sur Facebook, alors elle pourra effectuer du ciblage publicitaire sur votre compte.

Qui sont ces entreprises méconnues ?

Si les noms des sociétés ne vous disent rien, c’est normal. Il s’agit pour la plupart de data-brokers. On désigne par ce terme des firmes dont le fond de commerce est l’achat et la vente de listes de données personnelles.

Cette pratique peut être légale, à condition que vous ayez bien consenti à l’utilisation de vos données. Cet accord n’a peut-être pas été donné directement à l’entreprise concernée. Il se peut que vous l’ayez donné à l’un de ses partenaires commerciaux, parfois sans même vous en rendre compte… Pour respecter le règlement européen sur les données personnelles, celui-ci a dû vous indiquer clairement le partage de vos données.

Avant que Facebook ne mette en place cet outil, nous avions cherché à enquêter justement sur ces entreprises rarement dans la lumière. En février, Numerama avait remarqué que des entreprises dont nous n’avions jamais été clients nous ciblaient sur Facebook. En cherchant à savoir qui leur avait transmis nos données, nous étions tombés dans un puits sans fond. Nous vous invitons pour en savoir plus à relire le premier volet de cette enquête, puis le second, dans lequel nous identifions (enfin) certains responsables. La firme concernée apparaît désormais bien dans notre onglet des préférences publicitaires. Elle n’a en revanche toujours pas donné suite à notre droit de regard sur nos données, contrairement à l’avis de la Cnil et au RGPD.

À lire sur Numerama : J’ai voulu savoir qui avait vendu mes données personnelles et je suis tombée dans un puits sans fond

Partager sur les réseaux sociaux