C’est un drôle de paradoxe. Afin de régler le souci des extensions sur de vieilles moutures de Firefox, la fondation Mozilla a publié des extensions. Mais avec elles, les add-ons remarcheront.

Mozilla tourne enfin la page du bug des extensions désactivées sur Firefox. Le 14 mai, les ultimes correctifs pour le navigateur ont été annoncés par la fondation. Originalité de la solution, ce n’est pas une mise à jour logicielle, mais un module complémentaire à installer. En clair, c’est par un add-on à ajouter sur Firefox que Mozilla règle le souci… des add-ons sur Firefox.

Firefox version 47 à 65

En tout, Mozilla a sorti trois extensions :

  • La première est à installer dans le cas où ce sont les versions 47 à 56 de Firefox qui sont utilisées.
  • La deuxième concerne les branches qui sont numérotées de 57 à 60.
  • Enfin, la troisième est à installer sur Firefox 61 à Firefox 65.

Si les deux premières extensions sont incontournables pour réparer les dégâts, ce n’est pas forcément le cas pour la dernière. Mozilla indique en effet que l’extension n’est requise que si les autres correctifs n’ont rien donné.

Jakub Steiner

Le panda roux, mascotte de Firefox. // Source : Jakub Steiner

Ces extensions ne sont évidemment pas nécessaires si vous installez la toute dernière mise à jour de Firefox (66.0.5).

L’incident des extensions tire son origine dans l’expiration d’un certificat intermédiaire qui participe à la chaîne de validation des add-ons, via un système de signature numérique. Avec cette perte de certificat, la plupart des add-ons ont alors cessé de fonctionner. Une très grosse gaffe dont Mozilla a tiré un enseignement : des mesures sont désormais prises pour ne plus se laisser surprendre par un certificat en fin de course

 

Découvrez les bonus

+ rapide, + pratique, + exclusif

Zéro publicité, fonctions avancées de lecture, articles résumés par l'I.A, contenus exclusifs et plus encore.

Découvrez les nombreux avantages de Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Vous avez lu 0 articles sur Numerama ce mois-ci

Il y a une bonne raison de ne pas s'abonner à

Tout le monde n'a pas les moyens de payer pour l'information.
C'est pourquoi nous maintenons notre journalisme ouvert à tous.

Mais si vous le pouvez,
voici trois bonnes raisons de soutenir notre travail :

  • 1 Numerama+ contribue à offrir une expérience gratuite à tous les lecteurs de Numerama.
  • 2 Vous profiterez d'une lecture sans publicité, de nombreuses fonctions avancées de lecture et des contenus exclusifs.
  • 3 Aider Numerama dans sa mission : comprendre le présent pour anticiper l'avenir.

Si vous croyez en un web gratuit et à une information de qualité accessible au plus grand nombre, rejoignez Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez les suivants : ne les manquez pas en vous abonnant à Numerama sur Google News.