Google estime que le prix plancher de sa gamme Pixel est trop élevé. Ça tombe bien, un téléphone abordable arrive.

Durant le dernier trimestre fiscal, Google a vendu moins de smartphones Pixel que l’année précédente. Selon la directrice financière Ruth Porat, dont les propos ont été rapportés par un journaliste de Variety le 29 avril 2019, cette contre-performance est dû à la « pression du marché » sur le segment du haut de gamme. En bref, il y a trop de concurrence entre Samsung, Google et Huawei qui sont bien installés et les constructeurs chinois qui parviennent à baisser le prix plancher. 

Pour augmenter ses volumes, la firme de Mountain View doit commercialiser des modèles moins chers, les utilisateurs étant moins enclins à renouveler souvent leur smartphone s’il faut débourser près de 1 000 euros ou plus à chaque fois. Cela tombe bien, un Pixel plus abordable est sur le point d’arriver.

Un Pixel moins cher qui tombe à pic ?

Lancé à 859 euros, le Pixel 3 boxe dans la même catégorie de prix que le Samsung Galaxy S10 (909 euros), le Huawei P30 (799 euro) ou encore l’iPhone XR (855 euros). S’il possède des arguments forts (il prend des photos magnifiques avec un seul capteur), force est de reconnaître qu’il y a embouteillage sur le marché. C’est très certainement cette pression dont parle Ruth Porat et qui va pousser Google à étendre sa gamme pour toucher un public plus large.

Autant dire que la porte est grande ouverte pour le lancement des supposés Google Pixel 3 Lite et Pixel 3 XL Lite, dont l’officialisation est attendue pour le 7 mai, en ouverture de son événement annuel Google I/O.

Malgré les ventes décevantes des Pixel, Google a quand même observé une croissance pour le segment hardware (5,5 milliards de dollars de chiffre d’affaires, en hausse de 28 %). Mais ce n’est pas grâce aux téléphones.

 

Partager sur les réseaux sociaux