C'est le 6 avril que va se produire la réinitialisation du GPS. Si vous utilisez un boîtier GPS relativement ancien, il est conseillé de le mettre à jour pour ne pas avoir la moindre déconvenue.

Vous utilisez encore un boîtier GPS pour vous orienter en voiture, ou bien celui-ci est directement intégré dans l’habitacle ? Si c’est le cas, vous feriez bien de vérifier dès que possible que l’appareil est bien à jour. En effet, le système GPS va connaître un évènement très particulier à la fin de la semaine — le 6 avril 2019 : le Week Number Roll Over (WNRO). Et cela pourrait causer quelques soucis.

Si vous avez par le passé enregistré votre produit auprès d’un des grands fabricants de boîtiers GPS, comme Garmin, TomTom ou Coyote, peut-être avez-vous d’ailleurs reçu ces jours-ci un courrier vous avertissant de l’imminence de l’évènement. À la rédaction de Numerama, nous avons reçu un mail de TomTom nous alertant que les « performances de votre appareil pourraient être impactées par le WNRO ».

En voici la capture :

TomTom prévient sa clientèle de l’imminence du WNRO.

Le GPS perd le compte

Mais de quoi parle-t-on ?

Pour le dire vite, il va y avoir une réinitialisation de la numérotation du calendrier GPS, à cause de la façon dont le système de positionnement par satellites fonctionne et de certaines caractéristiques. Normalement, le GPS incrémente le numéro de semaine à mesure que les jours passent. Or, ce nombre ne peut pas dépasser une certaine valeur, du fait de limites techniques initiales.

Cette valeur ne peut pas dépasser 1 024.

Puisque cela équivaut à des semaines, cela veut dire que le GPS fonctionne normalement pendant 19,6 ans environ et se remet à compter à partir de 1. Comme c’est la date du 6 janvier 1980 qui a été retenue pour démarrer le compteur des semaines, un premier bug a eu lieu dans la nuit du 21 au 22 août 1999 — à une époque où les GPS étaient assez peu répandus. L’évènement est donc passé inaperçu.

GPS navigation géolocalisation positionnement
Les GPS récents sont en principe préservés. // Source : Craig Piersma

Vérifier son GPS

Mais vingt ans plus tard, le paysage a bien changé. Le GPS est partout. D’où les articles de presse plus ou moins alarmistes apparus ces dernières semaines et les mises en garde des principaux fabricants de boîtiers GPS. Cependant, il n’y a pas de raison de paniquer : les équipements récents sont en principe déjà patchés pour ne pas défaillir le jour J. Sinon, il y a la possibilité de vérifier si une mise à jour existe.

Les principaux constructeurs que sont Garmin, TomTom et Coyote proposent des pages dédiées pour vérifier la situation modèle par modèle ou, à défaut, des notices pour dire qu’il n’y a pas lieu de s’alarmer. Du moins, si votre matériel n’est pas trop ancien. S’il a déjà quelques années au compteur, une vérification est recommandée. Notez toutefois que même sans patch, le GPS pourra toujours vous positionner.

À lire sur Numerama : Bug des GPS du 6 avril 2019  : comment vérifier si son boîtier GPS est touché  ?

Partager sur les réseaux sociaux