la remise à zéro du calendrier des puces GPS surviendra le 6 avril 2019. Cet évènement est susceptible de faire dysfonctionner certains vieux boîtiers GPS. Mais une mise à jour est peut-être disponible pour éviter ce bug.

Vous ne le savez peut-être pas, mais le 6 avril 2019 s’avère être une date sensible pour le fonctionnement du GPS. C’est en effet ce jour qu’aura lieu la réinitialisation de la numérotation du calendrier GPS (GPS Week Number Roll Over), un évènement qui se produit pratiquement tous les vingt ans (19,7 ans plus précisément). La dernière fois qu’il a eu lieu, c’était dans la nuit du 21 au 22 août 1999.

Il s’avère qu’entre 1999 et 2019, l’usage du GPS s’est complètement démocratisé. En conséquence, la réinitialisation de cette année ne passera pas aussi inaperçue que celle de 1999. Il suffit de constater le nombre d’articles évoquant le « WNRO ». Car après tout, cette réinitialisation est en fait le résultat d’un bug de fonctionnement du GPS. Et qui dit bug dit problème en puissance.

Disons-le d’emblée : si votre boîtier GPS est assez récent, par exemple s’il a trois ou cinq ans d’âge, vous ne risquez rien. Des correctifs ont d’ores et déjà été déployés par les principaux fabricants. Idem en ce qui concerne des applications de navigation par GPS sur smartphone. Mais pour en avoir le cœur net, mieux vaut encore vérifier modèle par modèle la situation pour chaque produit.

TomTom

TomTom propose sur une page dédiée un outil de recherche à travers duquel vous pouvez vérifier la situation de votre boîtier GPS en inscrivant son numéro de série. Attention : si le boîtier GPS est très vieux — plus de dix ans –, il pourrait être incompatible avec une mise à jour. Selon 60 Millions de Consommateurs, TomTom proposera une réduction en cas d’achat d’un nouvel appareil.

Concernant les automobiles dotées d’un GPS embarqué, TomTom liste trois modèles qui doivent être mis à jour : le Carminat TomTom et le R-Link Evolution chez Renault, ainsi que celui qui équipe Smart. Ces mises à jour sont évidemment gratuites. L’entreprise précise que « si votre GPS TomTom n’est pas dans la liste, il ne sera pas affecté et aucune action n’est requise de votre part ».

TomTom WNRO
TomTom propose un accompagnement sur le WNRO.

Coyote

Coyote met à disposition des internautes une page dédiée permettant de vérifier l’état de chaque boîtier. Il suffit de renseigner son code d’identification dans le champ prévu à cet effet. Coyote ajoute que les modèles âgés, ayant au moins 10 ans, « ne sont techniquement pas en mesure de recevoir cette mise à jour. Leurs possesseurs bénéficieront d’une offre pour renouveler leur boîtier ».

Les boîtiers Nouveau Coyote, Coyote Mini, Coyote S, Coyote Nav, Coyote Nav+ et l’application Coyote ne sont pas affectés, les mises à jour ayant été déjà poussées auprès de la clientèle.

Du côté des GPS embarqués, Coyote liste deux constructeurs pour lesquels une mise à jour va s’avérer nécessaire : Renault, via le système R-Link Evolution, et Toyota, à travers Touch & Go 2.

Coyote GPS
Coyote propose un accompagnement sur le WNRO.

Garmin

Garmin ne propose pas (encore) de page dédiée permettant de vérifier l’état de son boîtier. L’entreprise a en revanche publié une notice dans sa rubrique dédiée à l’assistance clientèle pour dire qu’il se prépare « depuis de nombreuses années » à cet évènement. La société dit avoir « effectué des tests exhaustifs sur les appareils actuels et anciens afin de déterminer s’ils seront affectés » par le WNRO.

Il ressort de cette vérification que « la grande majorité des appareils GPS Garmin traverseront le WNRO sans problème ». La société n’a toutefois pas indiqué dans ses pages la liste des boîtiers qui, eux, souffriront de la réinitialisation de la numérotation du calendrier GPS. Il reste à savoir si cette information sera communiquée d’ici le 6 avril 2019. Le 1er mars, Garmin évoquait une future annonce sur le sujet.

Garmin
La page d’accueil de Garmin.

Mappy / Logicom

Dans le cas des boîtiers Mappy, il n’y a eu aucune communication particulière sur la remise à zéro du calendrier GPS. L’association 60 millions de consommateurs est cependant entrée en contact avec la société Logicom, qui conçoit ses dispositifs. Si les modèles sont relativement récents, c’est-à-dire s’ils ont moins de quatre ans, aucune perturbation n’est censée survenir après le 6 avril 2019.

Dans le cas des produits plus âgés, il n’y a aucun correctif à espérer : l’association a appris de Logicom qu’il n’y avait plus de mise à jour disponible : cela ne veut pas dire que les boîtiers ne sont plus du tout utilisables pour planifier un trajet : toutefois, certaines options devraient dysfonctionner. L’acquisition d’un nouvel appareil ou l’emploi d’une application mobile est donc à considérer.

Logicom Mappy
Les produits Mappy proposés par Logicom.

(mise à jour avec une section dédiée à Mappy)

 

 

Partager sur les réseaux sociaux