L'application Courrier de Windows 10 va-t-elle bientôt afficher de la publicité ? Alors que des internautes ont signalé la présence de curieux encarts, Microsoft affirme que ce n'était qu'un test.

Si Windows 10 a été offert pendant un an à celles et ceux qui détiennent une licence valide de Windows 7 ou 8, il n’a jamais été question pour Microsoft de ne pas chercher la monétisation de son système d’exploitation. De la publicité a ainsi pu être observée sur l’écran de verrouillage et dans l’explorateur de fichiers, mais aussi au sein de la barre des tâches et du menu démarrer.

L’étape d’après allait peut-être consister à ajouter des publicités dans l’application de messagerie de Windows 10. C’est en tout cas l’impression que donne la découverte qui a été mis au jour par des médias ce 16 novembre — même si les premiers signalements sur les réseaux sociaux remontent en fait à l’été 2018. En effet, un encart publicitaire a été vu en haut de l’application Courrier.

Courrier
L’encart publicitaire dans Courrier. // Source : Aggiornamenti Lumia

Ce n’était qu’un test

Pour la direction de Microsoft, pas d’affolement : « c’était un élément expérimental qui n’a jamais été conçu pour être testé à une grande échelle », a réagi Frank X. Shaw, le chef de la communication, le 16 novembre 2018. « Il est en train d’être coupé  ». Ne s’agissait-il donc que d’un test A/B pour évaluer le comportement du public face à une version de l’application sans publicité et une version avec des annonces ?

L’explication peine néanmoins à convaincre : il est pour le moins inhabituel qu’un test dispose d’un développement aussi avancé, avec une foire en questions dans les règles pour expliquer pourquoi il faut ces encarts dans Courrier (une FAQ aujourd’hui retirée du site de Microsoft) mais aussi d’une proposition de retrait du dispositif publicitaire, moyennant la souscription d’un abonnement de 7 dollars par mois).

L’ajout de publicités dans les services ou les applications permettant de consulter son courrier électronique n’est pas une idée propre à Microsoft. Des webmails de premier plan comme Gmail ou Yahoo Mail déversent des millions d’encarts publicitaires à leurs clients. Et ceux-ci ne sont pas généralistes : les annonces sont ciblés, en se basant soit sur les mails, soit sur des informations obtenues ailleurs.

Partager sur les réseaux sociaux