Les premières zones géographiques qui n'auront plus accès à la vieille téléphonie fixe, celle basée sur la technologie RTC, sont désormais connues. La fin du RTC ne surviendra pas toutefois avant le 26 octobre... 2023.

Les jours des lignes fixes historiques sont comptés. À partir de 2023, les habitants de certaines zones géographiques n’auront plus accès au réseau téléphonique commuté (RTC), une technologie qui a été déployée dans les années 70 et qui sert aujourd’hui à acheminer les communications de la téléphonie fixe classique. Il faudra basculer sur la technologie IP à la place.

Depuis le 26 octobre 2018, nous connaissons quelles communes françaises seront dans la première vague à basculer du RTC vers l’IP. Une liste est disponible sur le site d’Orange, l’opérateur historique. Il s’agit de l’Est du Morbihan, du Sud de la Charente, de l’Ouest de la Vendée, du Sud-Est de la Haute-Garonne, de l’Est de la Haute-Loire, du Sud de la Seine-et-Marne et du Sud du Nord.

Fin RTC zones concernées
Un extrait de la carte. // Source : Orange

Une carte pour vérifier

Une carte facilite la visualisation des zones concernées. En cliquant sur l’une d’elles, vous verrez toutes les communes sélectionnées par ce passage, qui n’aura lieu que dans cinq ans — le 26 octobre 2023. Notez toutefois que dès 2021, des tests auront lieu dans certaines communes du Finistère et du Val d’Oise. Là encore, la carte montre quelles agglomérations sont ciblées.

Si vous êtes vous-même dans l’une de ces régions, il faut donc bien comprendre que rien ne va changer avant le 26 octobre 2023. Ce n’est qu’à partir de cette date que le RTC sera délaissé au profit de l’IP. Si vous avez déjà un forfait à Internet incluant les appels par la téléphonie fixe, vous n’aurez rien à faire. Ce sont les personnes qui n’ont pas encore un abonnement chez un FAI qui devront s’adapter.

Ils ont cinq ans devant eux.

LuisTato/SIPA/Orange

Mesures actuelles et prochaines

Si vous êtes susceptible de déménager dans l’une de ces communes d’ici le 26 octobre 2023, vous n’aurez pas le choix de basculer sur l’IP. En effet, si Orange ne prévoit aucune coupure sur le RTC avant cette date, l’opérateur va agir à un autre niveau, en arrêtant de vendre, dès le 15 novembre 2018, sa formule reposant sur le RTC (ça n’a pas de sens de la poursuivre, vu les objectifs à long terme).

Orange prévoit par ailleurs de proposer une offre de téléphone fixe seule, sans qu’il ne soit obligatoire de s’abonner à Internet, à une tarification équivalente à celle appliquée en ce moment.

Pour les autres communes et les autres régions de France, celles-ci surviendront après le 26 octobre 2023, à une date qui n’est pas encore déterminée. Ce que l’on sait, c’est que la bascule s’étalera sur plusieurs années et se fera par grappes de communes. Cette évolution, décidée pour des raisons d’entretien et de vétusté, ne signifie en aucune façon la fin de la téléphonie fixe.

C’est sa technologie qui change.

À lire sur Numerama : Tout ce qu’il faut savoir sur la mort prochaine du téléphone fixe historique

Partager sur les réseaux sociaux