Orange cesse ce 15 novembre la commercialisation de ses offres de téléphonie fixe qui reposent sur la technologie RTC.

Ça y est : depuis ce jeudi 15 novembre, Orange ne commercialise plus d’abonnement à la téléphonie fixe « traditionnelle ». Cela ne veut pas dire que l’opérateur abandonne le marché de la téléphonie fixe. C’est une décision technique : au lieu de se reposer sur le réseau téléphonique commuté (RTC), une technologie qui a été déployée dans les années 70, Orange passe maintenant par la technologie IP.

Concrètement, qui est concerné ?

Pour l’instant, seules les personnes qui déménagent à partir du 15 novembre. En effet, dans la mesure où la décision d’Orange ne concerne que l’arrêt de la vente de ses formules reposant sur le RTC, les individus disposant déjà d’une ligne fixe active ne sont pas concernés. Ce n’est qu’en cas d’emménagement dans un nouveau logement qu’il faudra acquérir une box Internet pour ravoir la téléphonie fixe.

Vieux téléphone
Source : Suzy Hazelwood

Les abonnements actuels n’ont aucune inquiétude à avoir pour les cinq années à venir. Le calendrier fixé par Orange pour organiser la fin de la vieille téléphonie fixe ne démarre qu’à la date du 26 octobre 2023 (2021 si l’on tient des comptes des zones expérimentales). Et encore, la désactivation du RTC se fera très progressivement, commune par commune. Cela prendra des années.

Orange communique sur cette bascule depuis l’été et  le FAI prend régulièrement la parole pour insister sur le fait que la date du 15 novembre ne signifie pas la fin des lignes fixes historiques ni que le groupe abandonne la téléphonie fixe. La seule différence, en cas de déménagement d’ici 2021 ou 2023, c’est qu’il faudra acquérir une box Internet, auprès d’Orange ou d’un opérateur concurrent.

Pour en savoir plus, vous vous proposons une foire aux questions.

À lire sur Numerama : Tout ce qu’il faut savoir sur la mort prochaine du téléphone fixe historique

Partager sur les réseaux sociaux