La Boring Company souhaite construire un métro rapide qui relie la ligne rouge du métro de Los Angeles au stade des Dodgers.

Il n’y a pas de petit problème. En tout cas, pas quand on s’appelle Elon Musk. Et le milliardaire américain s’est mis en tête de résoudre les soucis de congestion automobile de Los Angeles — puis, peut-être de toutes les grandes villes. Pour cela, son entreprise nommée Boring Company a une idée vieille comme le métro, mais remise au goût du jour : construire des tunnels sous les villes qui seront autant de voies rapides accessibles à des transports en commun et à des voitures. Le 15 août 2018, la Boring Company a annoncé qu’elle avait pour projet de relier le stade des Dodgers de Los Angeles à la Red Line, c’est-à-dire la ligne rouge du métro déjà construite.

Le problème identifié par l’entreprise est que le stade est sur une colline. Il est donc difficile d’accès pour les particuliers et les transports, ce qui résulte immanquablement en des embouteillages à la sortie ou au début des événements. Pour faciliter le transit des spectateurs, la Boring Company compte donc relier une ou plusieurs stations du métro à ce qu’elle a nommé le Dugout Loop, capable de transporter des gens sur 6 kilomètres environ en à peu près 4 minutes. La vitesse des rames Loop sera comprise entre 200 et 240 km/h. La vitesse moyenne de la Red Line de Los Angeles, avec les stops, est de 56 km/h et 100 km/h à peu près en vitesse de pointe entre les stations.

La carte du Dugout // Source : Boring Company

Le Dugout Loop est donc conçu pour un phénomène bien précis, qui arrive au moment où l’équipe de Los Angeles joue des matchs. Les tickets ne seront pas onéreux (1 $ d’après la FAQ de l’entreprise) et pourront se réserver à l’avance. Problème : la Boring Company estime qu’elle ne pourra embarquer que 1 400 personnes par match soit… 2,5 % de la capacité totale du stade (56 000 places). Ils espèrent pouvoir transporter le double de personne si l’expérience réussit et que cela plaît. Cela ne fera guère que 5 % du stade. Au total, l’entreprise estime qu’elle pourrait transporter 250 000 personnes par an, entre les matchs et les événements sportifs et culturels. À titre de comparaison, la ligne de métro Red Line est utilisée par 140 000 personnes… par jour.

4 minutes pour aller au stade… pour 1 400 personnes

Si le projet aboutit, on a bien du mal à voir ce qu’il pourrait régler au niveau du trafic. Le nombre de personnes qu’il pourra transporter et qui n’auront pas à utiliser leur véhicule personnel ou un transport en commun terrestre est anecdotique, pour ne pas dire négligeable. En d’autres termes, si la ville valide le projet et qu’il est bel et bien construit, il s’agira plus d’une preuve de concept à taille réelle que d’une véritable solution technologique pour régler le problème de congestion des grandes métropoles.

D’ailleurs, le nombre de passagers transporté par jour est l’un des points essentiels de toutes les technologies liées au rail — et l’un des points qui agacent le plus les spécialistes qui commentent les projets d’Elon Musk, jugés peu rentables ou pas assez efficaces pour répondre aux besoins d’une communauté.

Terminus // Source : Boring Company

La Boring Company estime qu’elle a besoin d’un peu plus d’un an pour terminer le Dugout Loop. Réponse courant 2020 ?

Crédit photo de la une : Boring Company

Partager sur les réseaux sociaux