Xiaomi a levé le voile sur deux nouveaux téléphones tournant sous Android One et proposés à partir de 189 euros.

En septembre dernier, Xiaomi levait le voile sur le Mi A1, son premier smartphone tournant sous Android One, donc dénué de surcouche logicielle. Visiblement, le succès a été au rendez-vous puisque la firme chinoise lève le voile sur son successeur — le Mi A2 — et une déclinaison plus petite — le Mi A2 Lite. Ils seront mis en vente à partir du 27 juillet et les précommandes ouvrent ce 23 juillet 2018. 

Ne cherchez pas de true borderless avec ces deux téléphones : proposés en trois finitions (Gold, Black et Blue), les Mi A2 et Mi A2 Lite vont à l’essentiel. Mais ce n’est pas pour autant qu’ils en oublient d’être des bons produits articulés autour d’un rapport qualité/prix incontournable. En somme, nous sommes loin du Xiaomi Mi 8.

Mi A2 Mi A2 Lite
4 Go + 32 Go à 269 € 3 Go + 32 Go à 189 €
4 Go + 64 Go à 299 € 4 Go + 64 Go à 229,90 €
6 Go + 128 Go à 349 €

Cap sur la photo

Alimenté par un Snapdragon 660 et animé par une dalle de 5,99 pouces IPS 2160 x 1080 pixels (18:9), le Mi A2 s’offre « l’une des configurations les plus puissantes dans sa gamme de prix » côté photo. Jugez plutôt : une caméra frontale (20 mégapixels) axée sur les selfies et un double capteur à l’arrière positionné à la verticale (12 + 20 mégapixels). On peut basculer manuellement d’un objectif à l’autre en fonction des conditions — ou utiliser les deux. 

Mi A2 Lite. Xiaomi

Mi A2 Lite. Xiaomi

Source : Xiaomi

Le Mi A2 Lite n’est pas en reste puisqu’il associe un double objectif arrière de 12 + 5 mégapixels et se pare d’une caméra frontale de 5 mégapixels. Ce modèle, équipé d’un écran de 5,84 pouces FHD + (19:9 avec encoche), cherche surtout à offrir une autonomie à nulle autre pareille. À la faveur de sa batterie de 4 000 mAh et d’une puce Snapdragon 625 consommant peu, le Mi A2 Lite peut tenir deux jours entiers. Contrairement au Mi A2, il se recharge via MicroUSB — et pas USB-C — mais conserve le port jack pour brancher des écouteurs ou un casque. Dans les deux cas, on note la présence d’un capteur d’empreinte digitale dans le dos.