Orange et Bouygues Telecom ont chacun donné des nouvelles de leur projet dans la 5G mardi 3 juillet.

Hasard du calendrier, ce mardi 3 juillet a été le théâtre d’une double annonce dans la 5G. C’est en effet ce jour qu’a choisi Orange pour annoncer le lancement prochain de tests en ultra haut débit mobile à Marseille. Au même moment, Bouygues Telecom a revendiqué l’ouverture du premier pilote 5G en conditions réelles en France, dans la ville de Bordeaux.

L’opérateur historique entend faire des expérimentations techniques avec Nokia. Pour cela, une demande d’autorisation a été déposée auprès de l’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (ARCEP) pour utiliser des fréquences dans la bande 3,7-3,8 GHz. La demande a été approuvée et Marseille va ainsi devenir la troisième ville test, après Lille et Douai.

Capture fournie par Bouygues montrant les débits lors du test.

De son côté, Bouygues Telecom a annoncé avoir ouvert le premier pilote 5G en France « à partir de deux antennes-relais de son réseau, distantes d’une dizaine de km ». À cette occasion, « un test de débit a été réalisé avec un débit descendant observé de 2,3 Gb/s, un débit montant de 260 Mb/s et une latence extrêmement faible de 7,5 ms », fait observer l’opérateur.

L’opérateur, qui est ici en partenariat avec l’équipementier chinois Huawei, précise à cette occasion que plusieurs dizaines d’antennes seront ajoutées progressivement sur Bordeaux au cours des prochaines semaines, mais aussi dans d’autres villes de France, selon les autorisations qui seront accordées. En début d’année, l’ARCEP indiquait prévoir une dizaine de sites pilotes en 5G entre 2018 et 2019.

À lire sur Numerama : 5G  : tout savoir sur le réseau mobile du futur

Partager sur les réseaux sociaux