Gmail a activé la possibilité de consulter vos mails hors connexion. On vous montre comment l'activer en 3 clics.

C’était l’une des mises à jour attendues de la grande refonte de Gmail entamée par Google depuis fin avril 2018. Il est désormais possible, depuis ce 15 mai 2018, d’activer le mode hors-connexion directement depuis votre boîte mail. Jusqu’ici, ce mode était possible uniquement via une extension Google Chrome.

Il permet d’accéder à vos mails, même lorsque vous n’êtes pas connectés à internet. Seule limite, comme l’explique la page de support de Google : il faut être sous Chrome pour que le mode hors ligne fonctionne.

Pour l’activer en trois clics, voici la marche à suivre.

  • Allez dans les paramètres Gmail (le petit écrou)
Capture d’écran gmail 15 mai 2018
  • Cliquez sur « Hors connexion »
Capture d’écran gmail 15 mai 2018
  • Cochez la case « activer la messagerie hors connexion »
Capture d’écran gmail 15 mai 2018

Vous pouvez ensuite sélectionner la quantité de mails que vous souhaitez télécharger en fonction de la période : 7, 30 ou 90 jours, avec la possibilité de télécharger les pièces jointes. Pour finaliser le mode hors ligne, vous devez choisir entre l’un des deux choix de sécurité :  conserver les données hors connexion sur votre ordinateur ou les supprimer quand vous vous déconnectez.

À noter que si vous envoyez des mails pendant que le mode offline est activé, ils seront stockés dans une boîte « outbox » (à l’inverse de inbox) et seront envoyés dès que vous revenez en ligne.

Un mode plus difficile à désactiver qu’à activer

Si vous souhaitez désactiver le mode hors connexion, c’est plus compliqué. Vous devez d’abord décocher la case « activer la messagerie hors connexion », puis aller dans les paramètres avancés de Google Chrome. Vous devrez alors y supprimer les cookies sur toutes les périodes, dans la rubrique « effacer les données de navigation », ce qui vous déconnectera de la plupart des sites pour lesquels vous avez enregistré vos identifiants.

Capture d’écran gmail

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo