Elon Musk n'a pas envie de revenir à l'épisode Model 3, qui souffre encore de ses problèmes de production. Pour le Model Y, le patron de Tesla a promis une révolution dans la chaîne de production pour éviter tout souci.

Elon Musk n’a visiblement plus envie de dormir à l’usine et de pousser les gens à réaliser une quête pour qu’il puisse se payer un lit. Il tient ainsi à éviter de vivre les mêmes problèmes rencontrés par la Model 3 avec le Model Y, le SUV compact attendu sur les lignes de production pour 2020 — et pas fin 2019 comme le laissaient présager certaines indiscrétions. Concrètement, Tesla entend revoir son processus d’assemblage pour éviter un nouvel embouteillage, ce qui passera notamment par une stratégie d’automatisation plus intelligente. De toute évidence, le constructeur veut apprendre de ses erreurs et en tirer les enseignements nécessaires pour ne pas les répéter.

model y tesla

Ne pas revivre le cauchemar de la Model 3

À la suite de la publication du bilan financier de Tesla le plus récent (Q1 2018), Elon Musk a donc confié : « Je pense que le Model Y s’appuiera sur un assemblage révolutionnaire ». Il soutient en indiquant que le véhicule sera «  incroyable d’un point de vue de la production » (via The Verge). On ne sait pas trop où il veut en venir mais on imagine que le charismatique patron a des idées derrière la tête pour améliorer grandement la productivité de ses usines, sachant que le Model Y reprendra l’architecture de la Model 3. Un élément qui permettra d’avancer plus vite et d’une manière plus efficace (l’idée reste de viser un marché de masse).

En revanche, si ambitieux soit-il vis-à-vis de l’assemblage du Model Y, Elon Musk ne sait pas où il pourra fabriquer ce nouveau véhicule, les usines actuelles étant déjà bien remplies entre la Model S, le Model X et la Model 3. C’est déjà un premier problème à résoudre pour Tesla, qui n’a pas encore investi en masse dans le projet. Rendez-vous en 2020 pour savoir si Elon Musk aura besoin d’un autre lit de fortune. 

Partager sur les réseaux sociaux