L'entreprise Clue, déjà connue pour son application destinée aux personnes réglées, a lancé un nouveau site. Sur helloclue.com, les internautes peuvent s'informer sur les menstruations.

Parmi les domaines investis par les géants du net, la santé connectée — ou « health tech » — intègre peu à peu à ses innovations un thème qui concerne au moins la moitié de l’humanité. Les menstruations, plus communément appelées règles, font ainsi l’objet de plusieurs applications qui permettent à leurs utilisatrices et utilisateurs de suivre leur cycle menstruel. Fitbit va également bientôt intégrer un suivi similaire dans sa montre Versa.

Parmi ces outils, Clue se démarque par le soin apporté à son application : attentive à la question de l’inclusivité — pour rappel, les personnes menstruées ne s’identifient pas forcément au genre féminin –, elle propose des fonctionnalités assez complètes.

Récemment, l’application s’est par exemple enrichie d’une option destinée aux personnes utilisant la pilule comme méthode de contraception.

Clue

Réduire « l’écart des savoirs »

Sur son app, Clue cherche déjà à adopter une visée informative en proposant une « Encyclopédie du Cycle » — accessible dans l’onglet « Autres » — et en conseillant régulièrement ses membres lorsque celles ou ceux-ci entrent leurs données dans le calendrier. Désormais, l’entreprise basée en Allemagne a décidé de compléter cette démarche en lançant helloclue.com, un site destiné à réduire « l’écart des savoirs au sujet de la santé menstruelle et sexuelle ».

Annoncé le 8 mars 2018 (date de la journée internationale des droits des femmes), le nouveau site de Clue a été inspiré par les nombreuses requêtes adressées à l’entreprise, de la part des utilisatrices et utilisateurs de son app. En 2017, les équipes de Clue ont en effet reçu 1 368 demandes liées à des questions de santé, en plus des questions habituelles comme « pourquoi mes règles sont-elles en retard ? » ou « quand aurai-je mes premières règles ? ».

« Il y a si peu de recherches fondamentales sur le cycle menstruel que de nombreux scientifiques entrent dans ce domaine, en voulant faire des recherches sur un sujet spécifique — comme l’endométriose –, et doivent ensuite faire marche arrière pour commencer par les bases », fait observer Amanda Cormier, rédactrice chez Clue.

Clue

Uniquement disponible en anglais pour l’instant, le site entend proposer « une information accessible, sérieuse, scientifique et empathique ».

« Nous utilisons les meilleures données disponibles pour examiner des sujets longtemps ignorés ou mal compris. Toutes les informations en matière de santé que nous publions ici ont été rigoureusement vérifiées et rédigées », poursuit l’employée de Clue.

Les informations sont « rigoureusement vérifiées »

L’entreprise souhaite également que son nouveau site soit un lieu de recueil de témoignages de personnes menstruées, sur des sujets divers (contraception, fertilité, transition ou douleurs pendant l’ovulation), en tenant compte de différents facteurs comme le pays d’origine de ces personnes, ou leur identité de genre.

La société laisse également entendre que le site pourrait être traduit dans d’autres langues à l’avenir : « Des millions d’utilisateurs de Clue parlent une autre langue que l’anglais, et il est très important pour nous de les aider et de le représenter aussi — alors restez connectés. »

Clue

Le cycle de A à Z

Organisés en quatre rubriques principales — le cycle de A à Z, les étapes de la vie, culture et sexualité –, les articles publiés par Clue abordent ainsi des sujets variés, sans s’embarrasser des tabous. On trouve par exemple des articles expliquant ce que sont les règles ou définissant le phénomène du spotting.

D’autres ressources abordent des sujets moins habituels, mais tout aussi importants dans la vie quotidienne d’une personne menstruée : on y apprend ainsi comment le décalage horaire peut influencer les règles, quels sont les effets de la caféine sur le syndrome prémenstruel ou ceux du végétarisme ou du véganisme sur le cycle.

D’autres articles sensibilisent à la problématique croisée du handicap et des menstruations, ou apportent des conseils destinés aux personnes transgenres pour trouver un ou une gynécologue.

Clue

Clue en profite également pour lever quelques tabous au sujet des menstruations et de la sexualité, en consacrant même un article à la pratique de la masturbation.

Désormais, l’équipe de Clue invite les internautes à poser les questions qu’ils souhaitent sur les menstruations via Twitter ou Instagram, afin de rédiger d’autres articles pour répondre à ces interrogations.

Cette initiative n’est pas sans rappeler celle de Pussypedia, une encyclopédie en ligne qui entend briser les tabous autour du sexe féminin. Les deux projets partagent en effet des objectifs communs : rappeler que les règles ne sont ni sales ni honteuses, et aider les personnes possédant une vulve, un vagin et/ou un utérus à comprendre le fonctionnement de leur corps.

Partager sur les réseaux sociaux