À l'horizon 2020, le village français de Tupigny, situé dans l'Aisne, devrait accueillir deux véhicules fonctionnant grâce à l'hydrogène. Mises gratuitement à la disposition des habitants, les voitures seront alimentées par le parc éolien voisin.

Les parcs éoliens sont désormais en mesure d’alimenter en énergie des data centers entiers. Cette source d’énergie renouvelable sert parfois elle-même à mettre en œuvre d’autres initiatives écologiques, comme par exemple, miner de la cryptomonnaie pour financer les recherches sur le climat.

À Tupigny, une commune française située dans l’Aisne (Hauts-de-France), le futur déploiement d’un parc éolien a inspiré une initiative destinée aux habitants des lieux. La ville s’est associée à l’entreprise VDN Group pour mettre des véhicules à disposition des habitants, gratuitement.

Leur particularité sera d’être alimentés en énergie par le parc éolien. Une petite partie de l’électricité qui y sera produite sera stockée sous forme d’hydrogène, pour servir ensuite de carburant aux voitures.

« L’énergie éolienne est un peu abstraite pour le consommateur »

« La genèse du projet remonte à deux ans. La commune de Tupigny se destinait à créer un parc éolien. Pour se démarquer, nous avons suggéré l’idée de coupler ce projet avec une initiative qui concernerait davantage les habitants. L’électricité produite par les éoliennes est généralement un peu abstraite pour le consommateur », nous explique Nicolas Ulgade, le directeur général de VDN Group.

La ville envisage alors ce « projet Hydrogène », qui doit permettre de ramener une partie de l’énergie produite par le parc éolien sur le territoire même de Tupigny. « Très souvent, nous avons besoin d’argumenter pour expliquer quels sont les atouts de l’énergie éolienne. Ici, nous avons rencontré une adhésion favorable. Nous voulions proposer une initiative concrète, qui rende service aux gens », poursuit Nicolas Ulgade.

L’entreprise met également en avant le temps de recharge des véhicules à hydrogène, plus rapide et efficace que celle des voitures électriques. VDN Group revendique en effet une charge de 5 minutes, pour une autonomie de 500 kilomètres. En sortie, le véhicule ne rejettera que de l’eau.

Une borne reliée au parc éolien

Pour alimenter les deux véhicules en hydrogène, une borne de deux mètres de hauteur sera installé au centre du village. Comme une station électrique classique, elle permettra de fournir l’énergie des véhicules. Le dispositif sera directement relié au parc éolien, dont il stockera une petite partie de l’énergie. La transformation de l’électricité éolienne en hydrogène sera assurée par un électrolyseur.

Le projet n’impliquant que deux véhicules, leur utilisation par les habitants de Tupigny passera par l’intermédiaire de la mairie. Il est encore un peu tôt pour envisager le déploiement d’une plateforme de réservation ou d’une application mobile.

Néanmoins, la municipalité est déjà convaincue des avantages des voitures à hydrogène, dont elle espère démocratiser la technologie dans le futur. Le 30 juin prochain, le village de l’Aisne invitera d’ailleurs ses habitants à découvrir le fonctionnement d’une borne à hydrogène.

Évidemment, le projet devra d’abord attendre que le parc éolien soit lui-même déployé. Les deux véhicules à hydrogène devraient circuler dans les rues de Tupigny à l’horizon 2020.

Partager sur les réseaux sociaux