Dans un rapport publié ce 20 décembre, la firme de sécurité informatique Symantec s'inquiète de l'essor du minage de crypto-monnaie sur les navigateurs. L'entreprise redoute une « course à l'armement » entre des hackeurs mal intentionnés et leurs adversaires.

Symantec est formel : «  Le minage de crypto-monnaie via des navigateurs a explosé au cours des derniers mois de l’année 2017. » Dans son rapport sur le sujet, l’entreprise de sécurité informatique estime que cet essor est lié au déploiement par Coinhive d’un nouveau service de minage par navigateur en septembre, qui facilite cette pratique.

Les cas de minage à l’insu de l’utilisateur se sont en effet multipliés ces derniers mois, entre les plaintes des visiteurs de The Pirate Bay, ou le déploiement remarqué de cet outil sur un Wi-Fi public de Starbucks.

Symantec observe cette tendance avec inquiétude : « Malgré les bonnes intentions de la majorité des minages […] de crypto-monnaie, qui visent à offrir une méthode alternative de revenus sur le web, la triste réalité, c’est que cela peut — et est déjà — utilisé à de mauvaises fins. »

« Course à l’armement »

L’entreprise américaine y voit ainsi une « course à l’armement » entre les « cyber-criminels et les [experts en sécurité informatique] ».

« Nous nous attendons à voir de plus en plus [de hackeurs] tenter de s’infiltrer sur les espaces publicitaires présents sur de nombreux sites » s’inquiète Candid Wuuest, spécialiste des menaces chez Symantec interrogée par Motherboard.

L’intérêt pour les crypto-monnaies est particulièrement marqué en ce moment, la hausse continue de la valeur du Bitcoin attirant de nouveaux investisseurs — quand certains spécialistes, comme le co-fondateur de Bitcoin.com, jugent cette crypto-monnaie « virtuellement inutilisable ».

Partager sur les réseaux sociaux