La découverte est de taille : une entreprise est tombée sur une base de données de 41 Go qui contient plus de 1,4 milliard d'identifiants et mots de passe en clair. Mais il a été constaté que cet amas est avant tout un agrégat de fuites précédentes.

C’est une découverte spectaculaire que vient de faire la société américaine 4iQ : en se concentrant sur la recherche de données volées, perdues ou fuitées dans les tréfonds du net, les employés de cette firme spécialisée dans la collecte de renseignements portant sur les menaces d’identité sont tombés sur une base de données regroupant une quantité immense d’identifiants et de mots de passe.

« Le dépôt de 41 Go a été repéré le 5 décembre 2017 sur un forum communautaire clandestin. La base de données a été récemment mise à jour avec le dernier jeu de données inséré le 29 novembre. Le nombre total de combinaisons (paire associant un nom d’utilisateur et un mot de passe en clair est de 1 400 553 869 », écrit l’entreprise dans un article publié sur Medium le 9 décembre.

1 400 553 869 de paires associant identifiant et mot de passe

À la lecture du papier, il apparaît que cet ensemble d’informations sensibles est, pour partie, avant tout un agrégat de fuites antérieures. La majorité des éléments figurant dans cette base provient en effet d’incidents découverts à la fin de l’année 2016. Ils sont intitulés « Exploit.in » et « Anti Public » et sont connus. Leur contenu est par exemple pris en compte par le site spécialisé « Have I Been Pwned ? ».

En comparant la base trouvée en décembre avec les deux mentionnées ci-dessus, 4iQ a noté une similitude à 72 % pour la paire identifiant/mot de passe, 73 % pour les seuls identifiants et 68 % pour les seuls mots de passe. «  Cette nouvelle brèche ajoute 385 millions de nouvelles paires d’identifiants, 318 millions d’utilisateurs uniques et 147 millions de mots de passe », selon la société.

À lire sur Numerama : Comment savoir si vos données personnelles ont été piratées

Partager sur les réseaux sociaux