Votre profession pourrait-elle à terme être accomplie par un robot ? Le site « Will robots take my job? » vous indique la probabilité que votre métier cède un jour à l’automatisation.

Votre métier est-il menacé par la robotisation ? Une simple saisie (en anglais) sur le site Will robots take my job ? (« Les robots vont-ils me voler mon emploi ») suffit pour savoir si votre corps de métier est à risque, et si c’est le cas, quel est le pourcentage de probabilité que cela se produise.

Pour livrer ce diagnostic, le site se base sur une étude de 2013 publiée par l’Oxford Martin School, intitulée « Le futur de l’emploi : à quel point chaque métier est-il potentiellement concerné par l’informatisation ? » Ses auteurs se sont penchés sur 702 corps de métiers différents et en concluent que 47 % des emplois, aux États-Unis, sont exposés à ce risque. Une étude plus récente du prestigieux MIT estime pour sa part que chaque robot introduit sur le marché du travail détruit 6 emplois.

robot-machine

CC Bumblebee

Serveur, chauffeur… des métiers menacés

Sans surprise, un test rapide du site — — en tenant compte d’une nuance : la provenance américaine des données — démontre que les professions à caractère artistique sont les moins menacées, à 13 % dans le cas des danseurs, par exemple, ou 7,4 % dans celui des chanteurs. En revanche, les métiers de serveur (94 %), de chauffeur routier (69 %), de taxi (89 %) ou encore de postier (75 %) sont particulièrement à risque.

Et si vous manquez d’inspiration sur les métiers qui pourraient être concernés, Will robots take my job propose aussi de générer une profession au hasard.

Découvrez les bonus

+ rapide, + pratique, + exclusif

Zéro publicité, fonctions avancées de lecture, articles résumés par l'I.A, contenus exclusifs et plus encore.

Découvrez les nombreux avantages de Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Vous avez lu 0 articles sur Numerama ce mois-ci

Il y a une bonne raison de ne pas s'abonner à

Tout le monde n'a pas les moyens de payer pour l'information.
C'est pourquoi nous maintenons notre journalisme ouvert à tous.

Mais si vous le pouvez,
voici trois bonnes raisons de soutenir notre travail :

  • 1 Numerama+ contribue à offrir une expérience gratuite à tous les lecteurs de Numerama.
  • 2 Vous profiterez d'une lecture sans publicité, de nombreuses fonctions avancées de lecture et des contenus exclusifs.
  • 3 Aider Numerama dans sa mission : comprendre le présent pour anticiper l'avenir.

Si vous croyez en un web gratuit et à une information de qualité accessible au plus grand nombre, rejoignez Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez les suivants : ne les manquez pas en vous abonnant à Numerama sur Google News.