Une IA générative comme Midjourney peut désormais susciter un certain malaise lorsqu’elle génère des images. Depuis le 30 juin, une nouvelle option est proposée : elle permet de rajouter une touche de bizarrerie et d’étrangeté aux visuels.

Une nouvelle commande vient d’apparaître sur Midjourney, ce vendredi 30 juin. Qualifiée d’expérimentale par le laboratoire américain derrière ce projet, elle permet d’ajouter une ambiance bizarre, étrange aux images générées. Il suffit d’ajouter la consigne « –weird » à son prompt pour activer le paramètre. Ce paramètre peut être accentué de 0 à 3 000.

Donner une touche étrange aux images de Midjourney

« Cette commande donne à vos images un aspect plus étrange », indique l’équipe dans ses notes de mise à jour, qui précise qu’elle pourrait évoluer dans le temps et qu’elle n’est pas stable. « Ce qui est bizarre peut changer avec le temps », prévient Midjourney. On a testé le paramètre avec un même prompt, en augmentant le degré d’étrangeté au fur et à mesure.

Le prompt est le suivant : a red panda sitting on a rock, close up, realistic –s 750 –aspect 3:2

Les degrés d’étrangeté sont réglés à 100, 400, 700, 1 000, 2 000 et 3 000. Comme il s’agit d’un paramètre expérimental, certaines images suggérées peuvent ne pas sembler bizarres — en tout cas, pas comme vous le souhaiteriez. Il vaudra parfois relancer la génération d’images ou ajuster votre prompt. Cette commande arrive dans la foulée de la sortie de Midjourney v5.2.

Source : Numerama avec Midjourney
Le prompt de base, sans paramètre weird. // Source : Numerama avec Midjourney
Source : Numerama avec Midjourney
Au niveau 100. Tout va bien. On est proche de la première image. // Source : Numerama avec Midjourney
Source : Numerama avec Midjourney
À 400, ça commence à bouger. L’image 2 et 4 sont curieuses. Source : Numerama avec Midjourney
Source : Numerama avec Midjourney
Au niveau 700, les trois premières images sont les plus surprenantes. // Source : Numerama avec Midjourney
Source : Numerama avec Midjourney
Il va pas bien le deuxième panda roux. On est à 1 000. // Source : Numerama avec Midjourney
Source : Numerama avec Midjourney
À 2 000, la 3e image est la plus louche. // Source : Numerama avec Midjourney
Source : Numerama avec Midjourney
Et une fois qu’on se cale à 3 000. // Source : Numerama avec Midjourney
Découvrez les bonus

+ rapide, + pratique, + exclusif

Zéro publicité, fonctions avancées de lecture, articles résumés par l'I.A, contenus exclusifs et plus encore.

Découvrez les nombreux avantages de Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Vous avez lu 0 articles sur Numerama ce mois-ci

Il y a une bonne raison de ne pas s'abonner à

Tout le monde n'a pas les moyens de payer pour l'information.
C'est pourquoi nous maintenons notre journalisme ouvert à tous.

Mais si vous le pouvez,
voici trois bonnes raisons de soutenir notre travail :

  • 1 Numerama+ contribue à offrir une expérience gratuite à tous les lecteurs de Numerama.
  • 2 Vous profiterez d'une lecture sans publicité, de nombreuses fonctions avancées de lecture et des contenus exclusifs.
  • 3 Aider Numerama dans sa mission : comprendre le présent pour anticiper l'avenir.

Si vous croyez en un web gratuit et à une information de qualité accessible au plus grand nombre, rejoignez Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez les suivants : ne les manquez pas en vous abonnant à Numerama sur Google News.